Le geste et l'intonation à l'oral spontané : une étude de cas

par Nathalie Hascoet

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Laurent Danon-Boileau.

Soutenue en 2005

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette recherche s'interroge sur les raisons pour lesquelles un locuteur effectue des gestes lors d'une conversation. La première partie de cette étude est consacrée à l'élaboration d'une catégorisation, dans la lignée des travaux de Morel et Danon-Boileau (1998) qui classifie les gestes selon qu'ils révèlent les alternance de droit à la parole ou à l'élaboration d'une pensée (colocution) ou révélant la manière dont un locuteur anticipe la pensée de l'autre locuteur et la façon dont il anticipe que son point de vue sera perçu (coénonciation). La seconde partie met la catégorisation à l'épreuve d'une séquence vidéo présentant deux Français défendant des opinions divergentes. Pour étudier la fonction du geste, cette recherche se concentre sur les directions du regard , les gestes des mains et les mouvements de la tête mais se penche aussi sur le type de conversation et les buts poursuivis par les locuteurs. Elle révèle que regarder quelqu'un a pour viser de le convaincre, les gestes des mains et les mouvements de la tête contribuent à faire état ou à appeler L2 au consensus mais indiquent aussi des cas de désaccord. Dans le cas de la concession, le locuteur ne réitère pas le geste effectué par l'autre locuteur, mais utilise des gestes mimétiques lorsqu'il souhaite opposer un nouvel élément. Cette recherche a permis de montrer l'interrelation entre gestes, production verbale et intonation révélait les opérations linguistiques qu'un locuteur construit dans son discours.

  • Titre traduit

    Gestures and intonation : a study on spontaneous speech


  • Résumé

    This research questions the reasons for a speaker to use gestures in coversation. The first part is dedicated to a categorization within the framework of Morel and Danon-Boileau (1998) that classifies gestures as revealing the handling of speech turns or the making of a thought (co-locution) or as revealing the way a speaker construes the other speaker's thinking and the way he/she thinks his/her own reflexions will be perceived (co-enunciation). The second part examines the categorization through the study of a video faeturing two male French speakers presenting opposite opinions. So as to study the fuctions of gesture, this dissertaion is centred on the role played by the speaker's gaze, their hand gestures and head movements but also on the type of conversation and the goals aimed at by the speakers. It reveals that gazing at someone has to do with persuasion. Hand gestures and head movements contribute to stating or calling for consensus with the interlocutor as well as indicate cases of disagreement. In concessive cluases, the speker does not repeat the gestures performed by his interlocutor, but uses mimetic gestures when opposing a new point of view. This research led to the observatio, that gestures, speech and intonation are inter-related and reveal the linguistic operations a speaker builds in his discourse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (653 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 500-523

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8751
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.