Création de soi et imaginaire de consommation : une étude ethnographique de consommateurs geeks

par Maïlys Torché

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Marketing

Sous la direction de Eric Rémy et de Philippe Robert-Demontrond.

Soutenue en 2016

à Rouen , dans le cadre de École doctorale Économie gestion Normandie (Caen) , en partenariat avec Normandie innovation marché entreprise consommation (laboratoire) .

Le jury était composé de Renaud Garcia-Bardidia, Anne Joyeau.

Les rapporteurs étaient Bernard Cova, Richard Ladwein.


  • Résumé

    La consommation est désormais vécue comme une expérience plaisante et symbolique (Holbrook et Hirschman, 1982) dont celle du geek pour la consommation fantasy est un exemple. Le geek est engagé dans une double consommation digitale et fantasy (Billard, 2013). La fantasy inspire une co-création identitaire (Baker et Curasi, 2008) aux consommateurs comme imaginaire de consommation (Robert-Demontrond et Ôzçaglar-Toulouse, 2011). Comment un imaginaire participe-t-il à une création de soi du consommateur ? Suite à une ethnographie orientée marketing (Arnould et Wallendorf, 1994) de consommateurs geeks, nos résultats montrent une création de soi du geek, inspirée par leur consommation fantasy. Ce constat invite à inclure la notion de création de soi (Sartre, 1943) dans le concept de l’extension de soi (Belk, 1988) et la notion de structure symbolique (Tumer, 1990) dans les théories de l’agent et de la structure (Arnould, 2007). Le geek créant son identité par allocation de ressources fantasy, nous proposons des recommandations sur la conception d’offres fantasy (Martin, 2016)

  • Titre traduit

    Creation of self and imaginary consumption : an ethnography study of geek consumers


  • Résumé

    Consumption has begun to live as a pleasure and symbolic experience (Holbrook and Hirschman, 1982) and fantasy consumption for geeks is an example. Geek is engaged in double consumption for digital and fantasy consumption (Billard, 2013). Fantasy consumption inspires co-creation of identity (Baker and Curasi, 2008) as imaginary consumption (Robert-Demontrond and Ozpaglar-Toulouse, 2011). How does an imaginary consumption contribute to the creation of self? We conduct a market oriented ethnographic study (Amould and Wallendorf, 1994) of geek consumers. Our findings demonstrate a creation of self for geeks inspired by fantasy consumption. We discuss the extended self (Belk, 1988) with the creation of self (Sartre, 1943) and the theory of structure and agency (Amould, 2007) with die symbolic structure (Tumer, 1990). Geeks create their identities by allocating fantasy resources. Therefore, we recommend ways to design fantasy experiences (Martin, 2016).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 329-340

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences du tertiaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L19843
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.