Les mots au pouvoir : analyse des stratégies argumentatives de Jean-Bertrand Aristide

par James Rudolph Saint-Cyr

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de François Gaudin et de Salih Akin.

Soutenue en 2014

à Rouen .


  • Résumé

    Ce projet d’étude linguistique se porte sur les discours de Jean-Bertrand Aristide de 1991 à 2004 ; période au cours de laquelle, par son comportement verbal, celui-ci a développé et entretenu une relation passionnelle avec le peuple haïtien. En effet, l’importance des discours de l’ancien président d’Haïti, en tant qu’objet, vient de moyens linguistiques utilisés et qui font leur particularité. Ces derniers lui ont permis de poser des cloisons étanches entre les diverses couches de la société, mais aussi d’entretenir cette relation privilégiée connue et reconnue de tous. Ainsi, la parole politique a moins pour vocation de véhiculer un message que de construire un espace relationnel et identitaire. En partant du principe que tout discours cherche à influer l’auditoire, l’exciter ou apaiser ses émotions, ce projet, non seulement, nous a permis de comprendre la façon dont l’orateur en général communique ses sentiments à un auditoire, mais aussi, de comprendre le mécanisme discursif dans son accomplissement, en passant par son organisation, ses positionnements, et enfin, sa schématisation appropriée. En effet, Jean-Bertrand Aristide, pour influencer ou entraîner son auditoire, a incarné quelque chose qui le dépasse. Les termes mobilisés et la convergence des stratégies observées en témoignent. Par ce style, que nous qualifions de populaire, qui fige dans le temps et dans l’espace les représentations de ce peuple, nous avons pu entrer dans l’univers sombre et grandiose de ce peuple. De ce style coloré, qui allie la préciosité des valeurs de ce peuple ainsi que ces déchirements perpétuels autour d’un processus de rencontre et de distanciation, se dégage les relations conflictuelles, les positionnements idéologiques tenus, les jeux de masques, lesquels sont autant de procédés d’une performance socioculturelle qui ne relèvent pas uniquement de la compétence linguistique de J. -B. Aristide. Celui-ci relève également de cette capacité à choisir et donc à prévoir l’effet du discours dans un contexte donné, indispensable à toute stratégie discursive qui se veut efficace. La structure qu’il impose au fil de ces discours montre un ensemble qui trouve sa force de cohésion et de cohérence, non dans la justification au sens de Perelman mais dans la légitimation. Tout ce qui tient à ce peuple y est impliqué, dans sa substance d’être conscient ou inconscient de ce qu’il est. La puissance de l’unicité des faits rapportés et l’agencement argumentatif proposé saisissent l’auditoire d’une telle façon que ces discours produisent un impact réel sur le psychique de la société haïtienne. Les niveaux de hiérarchisations et leur répartition dans les discours identifiés, les variations tant structurelles que fonctionnelles observées dans les différentes phases de cette étude nous ont permis de mettre en évidence l’influence des différents paramètres linguistiques dans la production argumentative de Jean-Bertrand Aristide dans la mise sous contrôle des éléments constitutifs de l’imaginaire social institué au sens de Castoriadis.


  • Résumé

    This project of linguistic study concerns Jean-Bertrand Aristide’s speeches from 1991 to 2004. By his verbal behavior, he has developed and maintained a passionate relationship with the haitian people. Indeed, the importance of his speeches, as object, comes from linguistic resources and means used that make their peculiarity. The latter enabled him to install hermetic dividing walls between the various layers of society while maintaining this recognized privileged relation to all and recognized by all. Thus, political discourse has less to do with conveying a message, rather than building a relational identity and sphere. Assuming that all discourse seeks to influence its public, excite or soothe emotions, this project not only helped us understand how the orator usually communicates his feelings to an audience, but also to understand the discursive mechanism in its fulfillment, through its organization, positioning, and finally its appropriate "schématisation". Indeed, Jean- Bertrand Aristide, to influence or lead his audience, embodied something that transcends him. The terms used and the convergence of the observed strategies testifies of that. Through this popular style that crystalizes in time and space the representations its people, we were able to enter into the dark world of this great nation. This colorful style, which combines the precious values of the people and the perpetual strife around a process of meeting and distancing emerging conflictual relationships, ideological positions held, games masks, which are all processes of socio-cultural performance which do not simply originate from the linguistic skill of J. -B. Aristide. It also originates from the ability to choose and thus to predict speech effects in a determined context, essential to any discursive strategy which aims to be effective. The structure of these speeches shows a set which finds its strength of cohesion and coherence, not in the justification in the sense of Perelman but in the legitimization. All which holds these people is involved there, in its substance to be conscious or unconscious of what it is. The power of the unicity of the reported facts and proposed argumentative arrangement seizes the audience in such a way that these discourses produce a real impact on the psychic mind of the haitian society. Hierarchical organizations and their distribution in the identified speeches, both structural and functional variations observed in the different phases of this study allowed us to highlight the influence of different parameters in the argumentative language production of Jean- Bertrand Aristide in the putting under control the essential components of the "imaginaire social institué, as described by Castoriadis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (464 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 413-442. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8889

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.