Effet des perturbations anthropiques sur la survie des juvéniles de poissons marins dans les nourriceries et conséquences sur les renouvellement des populations. : Application au stock de sole commune (Solea solea) en Manche Est

par Sébastien Rochette

Thèse de doctorat en Halieutique

Sous la direction de Olivier Le Pape.

Soutenue en 2011

à Rennes, AGROCAMPUS-OUEST .


  • Résumé

    Au travers de l'exemple de la sole commune (Solea solea) en Manche Est, cette thèse conjugue différentes approches de modélisation permettant de quantifier les mortalités d'origine naturelle ou anthropique à différents stades du cycle de vie et d'évaluer leurs conséquences à l'échelle de la population. 1 - La cartographie de la production des nourriceries de la Manche Est par couplage entre un modèle d'habitat et un système d'information géographique a permi d'évaluer les conséquences de la dégradation des habitats dans l'estuaire de Seine au cours des 150 dernières années, notamment en estimant une perte de 40% de sa capacité de production. Cette perte se conjugue à une faible productivité en juvéniles, probablement liée à la contamination chimique des eaux, avec des conséquences significatives sur la production totale de juvéniles de la Manche Est. 2 - La dispersion larvaire a été modélisée grâce à un modèle de transport de particules simulant les conditions hydroclimatiques de la Manche Est et incluant l'histoire de vie individu – centrée des jeunes stades. Ce modèle a montré que les variations d'apport de larves sont fortement déterminées par les conditions hydrodynamiques, avec une influence notamment supérieure à celle des variations de la biomasse féconde et du volume de ponte. Ce modèle a par ailleurs permi d'évaluer la distribution des larves entre les différentes nourriceries de la Manche Est. 3 - Ces acquis sur les jeunes stades ont été combinés aux effets de la pêche sur les adultes dans un modèle de cycle de vie Bayésiens à espace d'états spatialisé. Cette combinaison de modèles pose des fondements méthodologiques permettant de nombreux développements et offrant des perspectives pour quantifier l'effet respectif des différentes pressions et envisager les conséquences de mesures de gestion spatialisées.


  • Résumé

    Through the example of the common sole (Solea solea) population in the eastern Channel, this Ph. D. Thesis combined different modelling approaches to quantify natural and human-induced mortalities at different stages of the life cycle and to evaluate their combined consequences. 1 - Quantitative maps of coastal and estuarine sole nurseries in the eastern Channel built by coupling a habitat suitability model to a geographical information system permitted to evaluate the consequences of habitat destruction in the Seine estuary during the last 150 years, in particular while estimating that the destruction of estuarine muddy grounds induced a 40% loss of its capacity. This loss combined to low juvenile densities, probably due to high chemical contamination in this sector, may have significant consequences on the total amount of juveniles in the Eastern Channel. 2 – Larval dispersal has been modelled thanks to a particle transport model simulating hydro-climatic conditions of the eastern Channel and including individual-based life history. This model showed that the amount of larvae reaching nursery grounds fluctuated mainly because of hydrodynamical conditions ; the fluctuations of the spawning stock biomass and the resulting amount of eggs having a lesser influence. This model also permitted to evaluate the larval allocation among the nurseries of the eastern Channel. 3 – These results on young stages were merged to effects of fishing on adults in a spatially-explicit Bayesian state-space model. The combination of the previous models within this life cycle model laid the foundations of a methodological framework offering interesting developments and new perspectives to disentangle the consequences of different pressures and to help decision – making for suitable spatially-structured management.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (155 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (131-154 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H 82
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.