Le couvent chrétien comme genre littéraire médiéval

par Salah Yaiche

Thèse de doctorat en Etudes Arabes et Islamiques

Sous la direction de Henri-Hassan Sahloul.

Soutenue le 26-11-2011

à Lyon 3, dans le cadre de École doctorale Lettres, Langues, Linguistique et arts (Lyon).

Le président du jury était Floréal Sanagustin.

Le jury était composé de Katia Zakharia.

Les rapporteurs étaient Elisabeth Vauthier, Ṣubḥī Bustānī.


  • Résumé

    « Les Livres des Couvents » (kutub al-Diyārāt) qui font l’objet de cette thèse sont des anthologies thématiques de l’époque médiévale. Elles décrivent des séjours effectués par des musulmans dans des couvents chrétiens pour se divertir. De cette catégorie, représentée par une demi- douzaine de titres, un seul livre nous est parvenu, celui d’al-šābuštī intitulé al-Diyārāt. Les autres ouvrages subsistent sous forme de passages dans des livres de seconde main. Cette thèse tente de combler d’abord les lacunes de cette documentation en restituant les passages appartenant à ces ouvrages perdus. Ce travail de restitution est mis en parallèle avec un examen portant sur la notion du genre. L’auteur met en lumière dans une perspective chronologique l’évolution de cette écriture qui s’est fait jour d’Ibn al-Kalbī (m. 821) à šābuštī (m.998) en passant par al-ḫālidiyyān, al-Iṣbahānī, al-Sarī al-Raffā’, al-šāmšāṭī et Ibn Ramḍān al-Naḥwī. Cette évolution est abordée à l’image de l’histoire de la science évoquée dans ce travail à travers le concept de paradigme. L’objectif est de montrer qu’il s’agit d’un genre littéraire particulier qui a connu, chez ces auteurs, une genèse, une ascension, et une apogée avant de se heurter à de nouvelles anomalies provoquant sa décomposition paradigmatique.

  • Titre traduit

    Christian convent in the land of Islam as medieval literary genre


  • Résumé

    « The Monasteries Books » (kutub al-Diyārāt) are the object of this thesis; they are thematic anthologies of medieval time. They describe the stays of Muslims in Christian monasteries in pursuit of entertainment.Of those anthologies, originally composing half a dozen titles, only one book has reached us: the book untitled al-Diyārāt by al-šābuštī. The other works have only reached us through extracts found in secondhand books. This thesis attempts to fill in the gaps in this documentation by restoring the extracts from the lost works.This work of restoration is paralleled with an examination of the “genre” notion. The author, through a chronological perspective, sheds a light on the evolution of the writing that has come about from authors such as Ibn al-Kalbī (m. 821) or al-šābuštī (m.998), but also al-ḫālidiyyān, al-Iṣbahānī, al-Sarī al-Raffā’, al-šāmšāṭī and Ibn Ramḍān al-Naḥwī. This evolution is studied with the same approach as the history of science, mentioned in this study through the concept of paradigm. The attempt is to show that this particular literary “genre” has known, through those authors, a genesis, a rise and a peak before conflicting with new anomalies causing its paradigmatic decomposition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.