L’Idée de la « composition » picturale chez Kandinsky

par Ying-Jui Lee

Thèse de doctorat en Histoire de la philosophie

Sous la direction de Jacqueline Lichtenstein.

Soutenue le 13-11-2010

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Métaphysique, histoires, transformation, actualité (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Danièle Cohn.

Le jury était composé de Jacqueline Lichtenstein, Françoise Coblence, Pierre Wat.


  • Résumé

    La recherche présente s’intéresse à l’idée de « composition » chez Kandinsky, au sens à la fois théorique et artistique qui inspire son art dit « peinture compositionnelle ». La composition, élément technique dans la peinture traditionnelle, acquiert un sens créateur avec Kandinsky. Sur son idée novatrice qui reflète la mutation de la pensée moderne et l’exigence singulière du spirituel propre à l’artiste, converge, tout en se dépassant, toute la tradition méthodologique de la peinture figurative. Nous avons ainsi abordé ce sujet selon trois approches : l’étude de l’héritage conceptuel et méthodologique de théories traditionnelles en peinture pour comprendre et mesurer la métamorphose que lui impose la composition selon Kandinsky ; puis l’étude de la motivation personnelle de Kandinsky gravitant autour de l’idée du spirituel et de l’intériorité, pour en dégager la logique interne qui préside à sa création picturale ; enfin, nous nous sommes attachée à la théorie même de la composition qui s’exprime à travers deux sous-théories, celles de la couleur et de la forme graphique, en les confrontant aux deux styles principaux relativement opposés et liés à deux périodes, celles de Munich et du Bauhaus, ce qui nous a permis de saisir l’idée de composition dans sa réalisation effective.

  • Titre traduit

    The idea of « composition » in the art of Kandinsky


  • Résumé

    The present research investigates the idea of "composition" in Kandinsky’s art in both senses of theoretical and artistic activity. With Kandinsky, the composition, which is only a technical element in traditional painting, gains a creative meaning. The whole methodological tradition converges on his innovative idea that reflects the mutation of modern thinking as well as the exigency for the spiritual peculiar to the artiste, and, doing so, surpasses itself. We have adopted three different approaches to this question. First of all, we study the conceptual and methodological legacy of the traditional theories in painting in order to understand – and weigh up – the metamorphosis induced by the composition according to Kandinsky. Then, we study Kandinsky’s personal motivation, which revolves around the idea of the spiritual and the one of interiority, in order to draw from it the very theory of composition expressing itself through two sub-theories, color’s theory and graphic form’s theory, which we compare with both of his main styles, connected to two periods, Munich period and Bauhaus period, and quite different. It is this comparison in particular that allows us to grasp Kandinsky’s idea in its effective achievement.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.