Une expérience de mise en musique de la prose à travers les deux versions du "Joueur" de Serge Prokofiev

par Ludmila Petchenina

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Huguette Calmel et de Nicolas Meeùs.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    La mise en musique des textes en prose devient une pratique courante dans le répertoire vocal du début du XXe siècle. Orienté sur le modèle d’un opéra dit « littéraire », Prokofiev a l’ambition de créer un drame musical moderne. Depuis les années 1910 il adopte une méthode originale fondée essentiellement sur le traitement musical des textes de sa plume élaborés à partir des sources littéraires en prose narrative. Ce choix suscite une question légitime portant sur le caractère de la dimension musicale de son œuvre lyrique dont la spécificité est déterminée par la présence d’un matériau qui, contrairement aux textes versifiés, est émancipé au plan rythmique et irrégulier au plan structurel. Le premier projet majeur de Prokofiev conçu pour le théâtre, Le Joueur est la première adaptation musicale d’un ouvrage de Dostoïevski au XXe siècle qui redécouvre la grandeur de cet écrivain. Le roman de Dostoïevski et les deux versions du livret rédigé par Prokofiev sont examinés à la lumière de la transtextualité, afin de définir la nature du texte de la source littéraire, ainsi que son caractère composite acquis après sa transformation, effectuée par le compositeur dans l’opéra. Cette analyse s’inspire des travaux de Gérard Genette portant sur la littérature au second degré. La suite logique de cette recherche se situe dans la restitution du processus d’agencement du texte de Dostoïevski par le compositeur-librettiste visant son adaptation aux normes d’un livret d’opéra et à la dramaturgie musicale de l’œuvre projetée. La méthode comparative, que l’on applique à deux versions musicale du Joueur met en évidence la spécificité de l‘écriture de Prokofiev et son évolution stylistique, afin de traiter l’interaction entre l’élément verbal et l’élément musical au plan rythmique, structurel et intonatif. La thèse s’achève sur la définition de la nature translinguistique des rapports qui se créent dans une œuvre vocale entre les deux éléments, textuel et musical. Notre recherche soulève également la question de l’étude systématique du traitement musical de la prose dans la musique vocale du XXe siècle.

  • Titre traduit

    An experiment in musical setting of prose through the two versions of Sergey Prokofiev’s The Gambler


  • Résumé

    The musical setting of prose texts becomes a current practice in the early-20th-century vocal repertory. On the model of the so called “literary” opera, Prokofiev aims at creating a modern musical drama. Since the 1910’s, he chooses an original method based on the musical setting of his own texts, elaborated from literary sources in narrative prose. This raises a legitimate interrogation on the musical dimension of his lyric work, characterized by the presence of a material that, unlike versified texts, is both rhythmically emancipated and structurally irregular. Prokofiev’s first major project for the theater, The Gambler is the first 20th-century musical setting of a work by Dostoyevsky, of whom the importance was being rediscovered. Dostoyevsky’s novel and the two versions of Prokofiev’s libretto are examined from the point of view of transtextuality, in an attempt to define the nature of the literary source and its composite character after the transformation by the composer in the opera. This analysis is inspired by Gérard Genette’s work on secondary literature. The logically following step of the research is the restitution of the process of elaboration of Dostoyevsky’s text by the composer-librettist aiming at adapting it to the norms of a libretto and to the musical dramaturgy of the planned work. The comparative method applied to two musical versions of The Gambler enlightens the specificity of Prokofiev’s writing and his stylistic evolution, in order to study the interaction of the verbal and musical elements from the points of view of rhythm, structure and intonation. The thesis concludes on a definition of the translinguistic nature of the relationship created in a vocal work between the two elements, textual and musical. The research raises the question of the systematic study of the musical treatment of prose in 20th-century vocal music.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1270 p.)
  • Annexes : 770 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6451/1-4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9565
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.