Analyse du déterminisme génétique de la qualité de la viande de porcs: une approche combinant génétique et génomique.

par Frédéric HÉRault

Projet de thèse en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Elisabeth Le Bihan-Duval et de Pascale Le roy.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant - SSBCV , en partenariat avec Berri (laboratoire) depuis le 15-12-2020 .


  • Résumé

    " La qualité de la viande est définie par un ensemble de critères très importants pour le consommateur ou pour l'industrie de transformation. L'ensemble de ces critères est déterminant dans l'acte d'achat et de consommation de la viande. Cependant, les caractères associés à ces critères de qualité des viandes tel que la couleur de la viande, le pH, la perte en eau ou la force de cisaillement ne peuvent être mesurés que post-mortem et donc sur des collatéraux aux candidats à la sélection. Un des moyens pouvant permettre une amélioration de l'efficacité de la sélection sur ce type de phénotype est d'identifier des critères biologiques, mesurables sur les candidats à la sélection et / ou des marqueurs génétiques, permettant d'augmenter la précision de la valeur génétique des candidats pour la qualité de la viande et, ainsi, d'effectuer des choix parmi ces candidats. L'objectif des travaux de recherche est donc de mieux appréhender les processus biologiques conduisant à la variabilité des facteurs de qualité et ainsi de fournir de nouveaux outils (prédicteurs biologiques de la qualité, marqueurs génétiques) pour la sélection et le contrôle de ces caractères."

  • Titre traduit

    Analysis of the genetic determinism of pork meat quality: a study that combined genetic and genomic.


  • Résumé

    Meat qualities are of the utmost importance for both consumers and the processing industry. They play a key role in consumer acceptance and purchase intent of pork meat, meat industry processing, and storage. However, meat quality trait predictors such as meat color, meat pH, drip loss, or shear force imply postmortem measurements on the relatives of selection candidates. In such a situation, using alternative, non-destructive, selection criteria easily measurable on selection candidates themselves (i.e. skeletal muscle molecular phenotype) or marker-assisted selection could improve the accuracy of breeding values estimation and then lead to greater genetic gain than phenotypic selection. This research aims to decipher genetic architecture regulating meat quality traits by identifying genes and pathways involved in the development and the variability of these traits to provide new tools, genetic or phenotypic markers associated with these traits, to improve meat quality traits through breeding selections.