Les Multi-mondes - Exploration sensible des inter-actions de la sphère vivante

par Anouk Daguin (Anouk daguin)

Projet de thèse en Economie, gestion, sciences sociales

Sous la direction de Jean-Marc Chomaz et de Patrick Perré.

Thèses en préparation à l'Institut polytechnique de Paris en cotutelle avec CENTRAL SUPELEC , dans le cadre de École doctorale de l'Institut polytechnique de Paris , en partenariat avec LADHYX - Laboratoire d'hydrodynamique (laboratoire) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    Le sujet de thèse « Les Multi-mondes » est un projet Arts & Sciences qui propose d'utiliser conjointement les levures, les micro-algues et les plantes. Les plantes et les microorganismes autotrophes sont à l'origine de notre présence sur terre et feront partie des solutions à la crise actuelle. Ensemble ils forment des multi-mondes résilients dont la diversité d'apparence inutile garantit la robustesse de notre biosphère. Pour que le regard humain puisse se projeter dans ces multi-mondes de la photosynthèse et de la transformation/décomposition , les échelles de temps et d'espace seront dilatées ou comprimées pour une recherche à la fois scientifique et sensible. La publication d'articles scientifiques permettra aux faits de trouver leur sens par rapport à la singularité de notre temps. La proposition d'œuvres ou d'installations artistique décalant le regard des visiteurs comme des scientifiques et des artistes seront la base de réflexion du projet. Le but sera alors de trouver, habitants du monde humain, animal, végétal et minéral des agir ensemble, des inter-actions pour accepter notre interdépendance. De créer des jeux de ficelles chers à l'écrivaine Donna Haraway et passage à l'action durable car pensée en tentant de devenir levure, algue, plante, oiseau, insecte, humus, sédiment.

  • Titre traduit

    Les Multi-mondes - Sensitive exploration of the interactions of the living sphere


  • Résumé

    The thesis topic "Les Multi-mondes" is an Arts & Sciences project that proposes to use yeasts, micro-algae and plants together. Plants and autotrophic microorganisms are at the origin of our presence on earth and will be part of the solutions to the current crisis. Together they form resilient multi-worlds whose seemingly useless diversity guarantees the robustness of our biosphere. For the human eye to be able to project itself into these multi-worlds of photosynthesis and transformation/decomposition, the scales of time and space will be expanded or compressed for both scientific and sensitive research. The publication of scientific articles will allow the facts to find their meaning in relation to the singularity of our time. The proposal of artistic works or installations that shift the view of visitors as well as scientists and artists will be the basis of the project's reflection. The goal will then be to find, inhabitants of the human, animal, vegetal and mineral world to act together, to interact to accept our interdependence. To create games of strings dear to the writer Donna Haraway and passage to sustainable action because thought by trying to become yeast, algae, plant, bird, insect, humus, sediment. Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)