Impact des dépenses publiques sur la réduction de la pauvreté en Afrique Subsaharienne - Le cas du Nigeria

par Hamidou Poufon

Projet de thèse en Sciences Economiques

Sous la direction de Christine Fauvelle-aymar.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de la Société : Territoires, Economie, Droit - SSTED , en partenariat avec Institut de Recherche juridique interdisciplinaire François Rabelais (laboratoire) depuis le 09-12-2020 .


  • Résumé

    La plupart des pays en voie développement notamment ceux de l'Afrique subsaharienne, vivent des situations de pauvreté presqu'endémique. Ils sont dans un perpétuel effort de recherche des politiques et stratégies sociales et économiques appropriées qui adressent de façon équitable et durable, cette problématique de développement. Au cœur de cet effort se trouvent les dépenses publiques qui constituent le soubassement fondamental de la mise en œuvre des politiques. A cet égard, il devient essentiel de comprendre comment les dépenses publiques peuvent impulser une dynamique de réduction de la pauvreté. La présente thèse a pour but de contribuer à la recherche des réponses à ce questionnement, en offrant des évidences pouvant engendrer des propositions exploitables par les Etats afin de réduire la vulnérabilité, les inégalités et les disparités sociales. Elle s'intègre plus globalement dans une logique de recherche approfondie dans le domaine de la gouvernance économique. Elle explore les liens entre les dépenses publiques aussi bien en terme quantitatif que qualitatif et la pauvreté qui est conceptualisée sur les dimensions santé, éducation et développement humain en exploitant le cadre théorique du concept de capabilité d'Amartya Sen. La thèse utilise les données de panel sur les Etats du Nigeria et sur les pays d'Afrique Subsaharienne pour analyser à travers les modèles économétriques en trois essais, comment les dépenses publiques impactent l'éducation et la santé au Nigeria et de manière plus holistique le développement humain en Afrique. En somme, l'un des principaux enjeux de la recherche est de documenter finement les conditions dans lesquelles les dépenses publiques peuvent être utilisées par les Etats, notamment ceux de l'Afrique Subsaharienne, pour impulser un développement humain équitable et durable.

  • Titre traduit

    Impact of public spending on poverty reduction in Sub-Saharan Africa - The case of Nigeria


  • Résumé

    Most developing countries, especially those in sub-Saharan Africa, experience situations of endemic poverty. They are in a perpetual effort to find appropriate social and economic policies and strategies that address this development issue in an equitable and sustainable manner. At the heart of this effort is public spending, which is the fundamental bedrock of policy implementation. Hence, it becomes essential to understand how public expenditure can dynamize poverty reduction. The aim of this thesis is to contribute to this query, by generating evidence that can be used by States to reduce vulnerability, inequalities and social disparities. It fits more generally into a framework of in-depth research in the field of economic governance. The thesis analyses the links between public expenditure in both quantitative and qualitative terms and poverty which is conceptualized on the dimensions of health, education and human development using the theoretical framework of the concept of capability of Amartya Sen. The thesis uses panel data on states in Nigeria and on Sub-Saharan African countries to analyze through econometric models, in three essays, how public spending impacts education and health in Nigeria and more holistically the human development in Africa. In short, one of the main objective of the research is to document in detail the conditions under which public spending can be used by States, particularly those in Sub-Saharan Africa, to stimulate equitable and sustainable human development.