La poétique du corps de William Faulkner (Sanctuary, Absalom, Absalom!, Light in August, As I Lay Dying)

par Solveig Dunkel

Projet de thèse en Langues Littératures et civilisations des pays anglophones

Sous la direction de Frédérique Spill et de John T. Matthews.

Thèses en préparation à Amiens en cotutelle avec l'Université de Boston , dans le cadre de École doctorale en Sciences humaines et sociales , en partenariat avec CORPUS Unité de recherche Conflits, représentations et dialogues dans l'univers Anglo-saxon (laboratoire) depuis le 18-10-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse propose d'aborder la qualité corporelle des œuvres romanesque de William Faulkner (1897-1962, lauréat du prix Nobel de littérature en 1949), une œuvre qui reflète le paradoxe au cœur de la représentation du corps. Les corps qui peuplent et hantent les pages des romans faulknériens sont simultanément objets de désir et de dégoût : corps rongés par la maladie, sensuels, violés, fantasmés, vieillissant, pourrissant, spectraux, ils occupent toujours une place centrale et ambivalente, à la frontière entre extase et répugnance à la façon du superbe chapitre en creux niché au cœur d'As I Lay Dying où la voix d'outre-tombe de la mère nous parvient, alors que la puanteur de son cadavre en décomposition suit le chariot de la famille Bundren dans sa quête épique et grotesque vers le cimetière de Jefferson. Ces réflexions sur le corps mèneront à l'analyse de l'articulation de la voix et du corps dans un corpus de romans marqué par une grande diversité de techniques narratives (narration à la première ou à la troisième personne, romans polyphoniques, monologiques…). Sous la plume de Faulkner, l'articulation de la voix et du corps, au lieu de former une relation symbiotique, relève d'un procédé de désarticulation, créant une résonance spectrale à la façon d'une chambre d'échos. Il n'est d'ailleurs pas aisé de savoir, dans certains romans dont Absalom, Absalom!, quel personnage s'exprime – les voix se mélangent et deviennent indistinctes, similaires à des chœurs tragiques, alors que les corps semblent en pleine mutation, remettant en question le concept même d'identité. Une étude du trauma infligé par l'histoire sera également menée, qu'il s'agisse d'une histoire personnelle ou commune (la guerre de Sécession de 1861-65, notamment), et le travail de la mémoire, sur le « corps social ». Enfin, il faudra se pencher sur l'écriture même, et sur l'acte d'écriture comme relevant d'un procédé profondément organique. Le corps monopolise l'espace textuel tout en demeurant insaisissable – sur-décrit, et pourtant inexprimable. L'emprise des corps sur la prose faulknérienne permettra de mettre en lumière une poétique essentiellement organique.

  • Titre traduit

    thèse suivanteWilliam Faulkner's Poetics of the Body (Sanctuary, Absalom, Absalom!, Light in August, As I Lay Dying)


  • Résumé

    In progress.