Prévision et représentation des niveaux de gêne olfactive sur un territoire et des conséquences économiques de l'existence de cette gêne

par Billy Pottier

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Jean-louis Fanlo.

Thèses en préparation à l'IMT Mines Alès , dans le cadre de École doctorale Risques et Société , en partenariat avec LSR - Laboratoire des Sciences des Risques (laboratoire) et de EUREQUA - Etude des risques et de la qualité de l'air (equipe de recherche) depuis le 12-11-2018 .


  • Résumé

    Des premiers travaux de recherche (POPA, 2013) ont été initiés dans le but d'aboutir à une méthode permettant de prévoir et de représenter les niveaux de gêne olfactive sur un territoire ainsi que les conséquences économiques de l'existence de cette gêne. La démarche développée s'articule autour de deux concepts : la gêne olfactive et le préjudice économique de cette gêne sur le territoire. Ces deux concepts sont définis par un ensemble de critères hétérogènes organisés et agrégés afin d'aboutir à un outil géographique et environnemental opérationnel. L'outil a été validé autour d'un site industriel et ouvre la porte à de nombreuses perspectives de recherche pour atteindre une efficacité opérationnelle optimale. Les pistes de recherche qu'il nous semble nécessaire d'explorer concernent quatre thèmes : • la perfectibilité de l'outil, concernant la lisibilité pour le décideur et le grand public, la question de l'acquisition automatisée des données ainsi que la nécessité d'y intégrer les résultats d'un logiciel de dispersion tiers. • la validation du modèle sur plusieurs sites, aux caractéristiques variées (relief, saisonnalité, climat, répartition spatiale de la population…) pour définir un domaine de validité mais aussi pour évaluer sa robustesse. • les héritages historiques et la profondeur chronologique du problème, afin de déterminer la part de l'histoire dans la construction personnelle du ressenti de la gêne et d'une culture du risque. • la conduite adaptative face à de futures législations européennes et/ou nationales. Les modifications des lois relatives à la prise en compte des nuisances impliqueraient de réévaluer la pertinence des sorties du modèle et donc de l'adapter à de nouvelles réglementations.

  • Titre traduit

    Prediction and representation of levels of olfactory discomfort in a territory and the economic consequences of the existence of this discomfort


  • Résumé

    The first research work (POPA, 2013) was initiated with the aim of producing a method for predicting and representing levels of olfactory discomfort in a territory and the economic consequences of the existence of this discomfort. The approach developed is based on two concepts: the olfactory discomfort and the economic damage of this embarrassment on the territory. These two concepts are defined by a set of heterogeneous criteria organized and aggregated in order to achieve an operational geographical and environmental tool. The tool has been validated around an industrial site and opens the door to many research perspectives to achieve optimal operational efficiency. The lines of research that we think we need to explore concern four themes: • the tool's improvement in readability for the stakeholders and general public, the issue of automated data acquisition, and the need to incorporate the results of third-party dispersal software. • the validation of the model on several sites, with varied characteristics (relief, seasonality, climate, spatial distribution of the population ...) to define a field of validity but also to evaluate its robustness. • historical legacies and the chronological depth of the problem, in order to determine the part of history in the personal construction of the feeling of embarrassment and a culture of risk. • adaptive conduct to deal with future European and / or national legislation. Amendments to the laws on the consideration of nuisances would involve reassessing the relevance of the outputs of the model and thus adapting it to new regulations.