Imaginaires technologiques de l'avenir

par Fabrizio Defilippi

Projet de thèse en Sciences de l'Information et de la communication

Sous la direction de Marta Severo et de François-David Sebbah.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles , en partenariat avec Dispositifs d'information et de communication à l'ère numérique (Paris) (laboratoire) depuis le 08-11-2019 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à étudier les imaginaires sociotechniques contemporains, notamment dans le contexte français. Elle se développe autour de l'idée que l'époque contemporaine est désormais caractérisée par des processus planétaires irréversibles qui causent une « restriction » de l'espace du possible. En effet, l'Anthropocène est le moment du dépassement des limites planétaires, à cause du réchauffement climatique et des autres processus destructeurs d'origine anthropique. Certaines menaces planétaires deviennent de plus en plus probables, en limitant le délai de l'action humaine. Dans ce contexte de crise, la perception collective des horizons problématiques donne vie à une production discursive intense. Plusieurs acteurs, issus du monde politique et des mouvements sociaux, tentent d'imposer leurs visions autour des futurs possibles, en présentant certains changements sociotechniques comme déterminants pour l'avenir proche de nos sociétés. Cela donne vie à une « bataille des imaginaires » dans laquelle chaque acteur tente de dire quel est le futur « nécessaire » à réaliser pour éviter des scénarios indésirables et pour garantir la survie de nos sociétés. Les discours sur le futur convergent donc dans une série d'imaginaires sociotechniques conflictuels, qui préconisent l'abandon ou le développement de certaines trajectoires sociotechniques. À travers l'étude de la production discursive d'une série d'acteurs français, cette thèse vise donc à comprendre quel rôle jouent les imaginaires sociaux dans les dynamiques du changement social. Elle questionne notamment la cohabitation et l'articulation des différents imaginaires et vise à montrer de quelle manière chaque acteur participe à la construction discursive d'impératifs de changement sociotechnique.

  • Titre traduit

    Technological Imaginaries of the future


  • Résumé

    This PhD project wants to study contemporary sociotechnical imaginaries, particularly in the French context. It is based on the idea that the contemporary era is now characterized by irreversible global processes that cause a "restriction” of the horizons of the possible. Indeed, the climate trajectories of the Anthropocene point to scenarios of imminent catastrophe. Certain planetary threats, such as climate change, limit the margin of human action to ensure a desirable future. In this context of crisis, the collective perception of problematic horizons gives rise to intense discursive production about the near future. Various actors from the political world and social movements attempt to impose their visions of possible futures, presenting certain sociotechnical changes as determinants for the future of our societies. This gives rise to a "battle of imaginaries" in which each actor tries to define what the "necessary" future should be in order to avoid undesirable scenarios and ensure the survival of our societies. Many narrations about the future thus converge into a series of conflicting sociotechnical imaginaries that advocate either the abandonment or the development of certain sociotechnical trajectories. Through the study of the discursive production of a series of French actors, this thesis aims to understand the role of social imaginaries in the dynamics of social change. It specifically questions the coexistence and articulation of different imaginaries and seeks to demonstrate how each actor contributes to the discursive construction of imperatives for sociotechnical change.