Vers une meilleure compréhension des mécanismes d'utilisation du calcium et du phosphore chez la poule pondeuse : approche par modélisation.

par Fabien Hervo

Projet de thèse en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Agnès Narcy et de Marie-Pierre Letourneau-montminy.

Thèses en préparation à Tours en cotutelle avec l'Université Laval , dans le cadre de Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant - SSBCV , en partenariat avec Biologie des Oiseaux et Aviculture (laboratoire) depuis le 14-01-2020 .


  • Résumé

    Les éleveurs de poules pondeuses tendent à allonger la carrière des animaux avec pour objectif 500 œufs pondus sur la période productive. Pour produire sa coquille d'œuf, la poule exporte 2 g de calcium vers sa glande coquillère, principalement durant la phase sombre. Ce calcium est apporté par l'alimentation, mais du fait d'une désynchronisation entre le besoin et l'accès au calcium, la poule puise ce minéral dans ses réserves osseuses. Cette mobilisation des réserves osseuses de calcium s'accompagne d'un rejet de phosphore. Actuellement l'allongement de la carrière des poules s'accompagne d'une baisse des performances de production : baisse du taux de ponte, baisse de la qualité de coquille, et hausse des troubles osseux. Afin de pouvoir allonger la carrière des poules pondeuses sans détériorer les performances de productions, ni la santé de l'animal il apparaît primordial de développer des stratégies afin d'optimiser l'utilisation du calcium (et de phosphore) par l'animal. A l'aide d'un outil de modélisation, l'objectif de cette thèse est d'améliorer nos connaissances sur l'utilisation digestive du calcium et du phosphore par l'animal. Cela implique de bien comprendre les mécanismes d'absorption en dynamique au cours d'une journée, et sur la carrière de la poule. Et d'étudier les facteurs de variations de l'absorption chez la poule pondeuse.

  • Titre traduit

    Optimization of bone mineral status and performances of layers – Towards new calcium and phosphorus requirements through modeling approach


  • Résumé

    There is a tendency for extending the laying cycle of commercial flocks to reach 500 eggs per cycle. Modern hens are indeed able to produce more eggs by extending the laying period but stability in egg quality remains a challenge in older hens. However, the mineral nutrition of the hen has not materially evolved since many years. This research is therefore of major importance for the egg industry because osteoporosis, bone fracture and cage layer fatigue are often associated with mineral nutrition. Consumers and other stakeholders are putting pressure on producers to reduce their environmental impact and improve animal welfare. By a more precise knowledge of the requirement of calcium and phosphorus on a day scale according to the age of the bird, calcium inputs could be adjusted, and P inputs reduced on a day scale to ensure eggshell quality and improve the management of manure and health problems to evolve towards a more sustainable production. The current research project is integrated in a large research program with the general objective of improving our understanding of calcium and phosphorus metabolism to optimize their utilization in poultry and better estimate calcium and phosphorus allowances. The objective is to integrate our knowledge on the basis of calcium and phosphorus metabolism in pullets and laying hens to create a model of calcium and phosphorus absorption by the hen.