L'ontologie associationniste de Léon Brothier

par Emmanuel Gleveau

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Juliette Grange.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Humanités et Langues - H&L , en partenariat avec Interactions Culturelles et Discursives (laboratoire) depuis le 06-12-2016 .


  • Résumé

    Notre recherche aura pour objet de dégager la cohérence de la philosophie sociale de Léon Brothier (1803-1870) en reprenant une œuvre éparse rédigée entre 1833 et 1870, et de l'éprouver par une mise en regard avec certaines propositions de la philosophie sociale contemporaine. La philosophie sociale française de cette période est encore assez peu étudiée, et cette lacune vient alimenter l'idée déjà ancienne qu'elle serait finalement assez pauvre et peu novatrice. Un partage se fait, en effet, entre les défenseurs d'une philosophie de l'intériorité, spiritualiste, et les « précurseurs » du socialisme qui se reconnaissent plutôt comme des théoriciens de l'action que comme des philosophes. La postérité a souvent conservé l'expression de socialisme utopique, à leur égard, par opposition à celle de socialisme scientifique. Néanmoins, depuis quelques années, une histoire plus critique de la philosophie a permis de montrer ce que cette opposition avait de fictif, notamment par la redécouverte d' acteurs oubliés et par une réévaluation de leurs travaux. Les raisons de cet oubli sont nombreux : d'une part, on prend comme argent comptant l'idée d'une crise de la philosophie, comme si cette crise était due à une faiblesse de la philosophie elle-même et non à un effet de mode. Les philosophes de cette époque s‘adaptent en renonçant tant qu'ils peuvent à l'esprit de système, ou en tout cas le prétendent, la philosophie systémique étant tombée en désuétude. Dans le débat entre la science et la théologie, la philosophie peine à trouver sa place, autrement que comme philosophie critique. Or, les philosophes sociaux sont dès le XIX°siècles parfois très lucides sur les limites scientifiques de la sociologie et ne revendiquent pas seulement un regard normatif de la philosophie vis-à-vis de la science notamment contre un usage politique autoritaire, mais aussi un questionnement sur le sens de la science. La mainmise théorique du socialisme d'inspiration allemande qui s'était construit à l'écart du républicanisme démocratique et bourgeois, lors que le socialisme français post-utopique revendiquait un idéal républicain, a achevé de faire oublier une philosophie sociale étouffée d'une part par la tradition spiritualiste, mais aussi par la scientifisation du social et de l'autre mais aussi dans une certaine mesure par le néo-criticisme pour qui la philosophie n'avait plus d'autre tâche que la moralisation de la science. En 1834, Pierre Leroux, dans "De l'individualisme et du socialisme» réglait ses comptes avec la dérive autoritaire et hiérarchique du saint-simonisme enfantinien. Il fustigeait cette rupture entre d'un côté le règne de l'individu et de l'autre la tyrannie du socialisme où « la société est tout et l'individu n'est rien ». Dans ce texte, Leroux cherchait la conciliation entre le spiritualisme philosophique et le socialisme. Au même moment, dès 1833, Lamartine, Jules Lechevalier, quelques fouriéristes et anciens saint simoniens imaginaient le Parti social, un parti au dessus des partis, visant à réconcilier les républicains et le parti de l'ordre autour de la question sociale, notamment en revendiquant entre autre le libre-échange, et l'abaissement du cens. Ces idées sont celle qui nourriront les réflexions de la philosophie sociale de la fin du XIX° siècle autour du solidarisme, entre autre, et qui renforcerons l'attachement de la philosophie sociale au socialisme libéral. Or, dès 1833, Léon Brothier, quant à lui, s'était proposé depuis Toulouse de fonder les bases philosophiques du saint-simonisme en s'écartant de la dérive autoritaire, autour d'une idée qu'on peut qualifier d'ontologie associationniste. La base dogmatique était philosophique et non plus théologique selon Brothier. Elle devait, par la réintroduction de l'idée d'être ou d'existence, résoudre le problème épineux de la relation entre la société et l'individu. Léon Brothier rédige en 1839 le premier programme du Parti social, mais en prenant ses distances avec le libéralisme. Il s'inscrit dans une perspective de socialisme républicain qui prend appui sur Saint Simon et Owen mais aussi Fourier. On comprendra dès lors son importance historique pour l'histoire de la philosophie sociale et du socialisme. Georges Weill n'affirmait-il pas en effet en 1896 que Brothier (avec Lemonnier et Massol) avait fait la transition entre le socialisme enfantinien et le socialisme moderne ?

  • Titre traduit

    The associationnist ontology of Leon Brothier


  • Résumé

    The object of this thesis consists in revealing the coherency of Leon Brothier (1803-1870)'s social philosophy, gathering his various writings and to examine his contemporaneity. The French social philosophy of the 19th century has still a lot to teach us. It is often considered as poor and little innovative, and mostly utopian. The founders, could be seen more as practicians or activists opposed to spiritualists philosophers, but also later to scientific socialists. For few years, however, an history more critic toward philosophy permitted to show that these oppositions were fictitious, after the rediscovery of forgotten authors. there are many reasons for this oversight: the first one, is the claimed crisis of the philosophy in general, led by the crisis of the systemic philosophy. In the debate between religion and science, philosophy would only survive under the name of criticism. However, the social philosophers are sometimes very lucid about the scientific limits of sociology, and they don't only revendicate a normative look of philosophy on science especially against its authoritarian use in politics, but also a questioning about the meaning of science. the theoretical stranglehold of German socialism which was built away from democratic and bourgeois republicanism, when post-utopian French socialism claimed a republican ideal, ended up making people forget a stifled social philosophy on the one hand by the spiritualist tradition, but also by the scientifization of the social and, on the other, but also to a certain extent by the neo-criticism for which philosophy had no other task than the moralization of science. In 1834, Pierre Leroux, in his article "On Individualism and Socialism" settled his score with the authoritarian and hierarchical aberration of enfantinian Saint-Simonism. He critized this rupture between on the one hand the reign of the individual and on the other the tyranny of socialism where “society is everything and the individual is nothing.” In this text, Leroux sought reconciliation between philosophical spiritualism and socialism. At the same time, in 1833, Lamartine, Jules Lechevalier, a few Fourierists and former Saint Simonians imagined the Social Party, a party above the parties, aiming to reconcile the republicans and the legitimists around the social question, in particular by demanding, among other things, free trade, and the lowering of the cens. These ideas are those which will nourish the reflections of the social philosophy of the end of the 19th century around solidarism, among others, and which will reinforce the attachment of social philosophy to liberal socialism. Now, from 1833, Léon Brothier, for his part, had proposed from Toulouse, to found the philosophical bases of Saint-Simonism by moving away from authoritarian aberration, around an idea that can be qualified as associationist ontology. The dogmatic basis was philosophical and no longer theological according to Brothier. Through the reintroduction of the idea of being or existence, it had to solve the thorny problem of the relationship between society and the individual. Léon Brothier wrote the first Social Party program in 1839, but distanced himself from liberalism. He is part of a perspective of republican socialism which relies on Saint Simon but also Owen and Fourier. We will therefore understand his importance for the history of social philosophy and socialism. Didn't Georges Weill claim in 1896 that Brothier (with Lemonnier and Massol) had made the transition from enfantinian socialism to current socialism?