Contraintes métaboliques intervenant dans la différenciation des cellules souches hématopoïétiques

par Laëtitia Racine

Projet de thèse en Biologie cellulaire et moléculaire et sciences de la santé

Sous la direction de Andras Paldi.

Thèses en préparation à l'Université Paris sciences et lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études , en partenariat avec Centre de recherche Saint-Antoine (Paris ; 2009-....) (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-10-2019 .


  • Résumé

    Mon projet de thèse consiste à étudier les contraintes métaboliques intervenant dans la différenciation des cellules souches hématopoïétiques et à les mettre en relation avec leurs modifications épigénétiques et d'expression génique. Il s'agira alors de comprendre l'articulation des évènements et leur interdépendance afin d'établir un modèle plus complet sur les mécanismes d'induction de spécialisation des cellules. Par ailleurs, il sera intéressant d'étudier l'effet des perturbations métaboliques et/ou épigénétiques (selon la chronologie du modèle défini). Pour cela, j'envisage d'utiliser des techniques d'analyse in vitro à l'échelle de la cellule unique. J'étudierai dans un premier temps des cellules souches hématopoïétiques saines puis je transposerai les connaissances acquises à l'étude de cellules leucémiques. Il conviendra de voir s'il est possible d'influencer in vitro le destin cellulaire pour orienter spécifiquement les cellules vers une voie d'intérêt thérapeutique.

  • Titre traduit

    Metabolic constraints in hematopoietic stem cell differentiation


  • Résumé

    My thesis project aims to study metabolic constraints involved in hematopoietic stem cells differentiation and link it with epigenetic and gene expression modifications. I will try to understand how events are connected in order to establish a mechanistic model of cell specialization. Moreover, I'm going to study metabolic and/or epigenetic disruptions effects on the differentiation. For that purpose, I'm going to use different in vitro single cell analysis methods. First, I will study healthy hematopoietic stem cells and then transfer our new knowledges on leukemia cells. The final goal would be to see whether it's possible to influence cell fate in vitro to lead them towards a lineage of therapeutic interest.