Le Japon dans l’oeuvre et la collection photographique du peintre voyageur Louis Jules Dumoulin (1860-1924) : enjeux imagologique, idéologique et artistique

par Julien Beal

Projet de thèse en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Odile Gannier.

Thèses en préparation à l'Université Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) depuis le 05-10-2018 .


  • Résumé

    Peintre officiel de la marine et fondateur de la société coloniale des artistes français, Louis Jules Dumoulin (1860-1924) a parcouru le monde. Entre 1888, date de son premier voyage au long cours et 1897, il effectue deux missions officielles en Asie qui le conduiront à séjourner à trois reprises au Japon mais aussi dans plusieurs autres pays dont la Chine et surtout l’Indochine française, territoire qui fera de ce patriote un colonialiste convaincu et militant. Artiste prolifique et jouissant d’une influence certaine de son vivant, Dumoulin a livré de nombreux tableaux inspirés de ces voyages et exécutés à partir d’études in situ ou de modèles photographiques puisées dans sa riche collection personnelle. Malgré le fait qu’il soit l’un des premiers peintres français à avoir effectué le voyage jusqu’au Japon et en dépit de la grande quantité d’œuvres inspirées par ce pays dans sa production, il reste dans le peu de notoriété que lui accorde l’histoire de l’art exclusivement un peintre colonial. Fruit de recherches fondamentales au sujet d’un personnage très peu étudié, le présent mémoire s’appuie sur des documents d’époque mais aussi sur des sources primaires inédites dont la collection photographique de plus d’un millier de clichés acquis ou pris par Dumoulin et annotés de sa main, afin d’interroger le rôle qu'a joué l’Extrême-Orient et plus particulièrement le Japon dans la vie et l'œuvre de cet artiste et sa place dans le japonisme de la fin du XIXe siècle. Elle vise également, selon une approche imagologique et comparatiste avec des témoignages écrits et picturaux d’artistes, d’intellectuels et d’écrivains contemporains de Dumoulin, à analyser dans l’œuvre et les écrits de ce dernier les représentations du Japon, de son peuple et de son évolution politique et sociale ainsi que la réception de sa production en France et au Japon.

  • Titre traduit

    Japan in the artwork and photographic collection of the traveler painter Louis Jules Dumoulin (1860-1924) : imagological, ideological and artistic issues


  • Résumé

    Official painter of the Navy and founder of the French artists colonial society, Louis Jules Dumoulin (1860-1924) has travelled the world. Between 1888, year of his first long travel and 1897, he carried out two official missions in Asia leading him to stay three times in Japan, but also in others countries like China and French Indochina, a territory that will turn this patriot into a convinced and militant colonialist. Prolific artist with a certain influence during his lifetime, Dumoulin has delivered many paintings inspired by his travels and executed from in situ drawings or photographic models selected from his rich personal collection. Despite the fact that he was one of the first French painters to have made the trip to Japan and despite the large amount of works inspired by this country in his production, he remains in the little notoriety that the history of art gives him exclusively a colonial painter. Result of fundamental research on a figure not much studied, this thesis is based on historical documents, but also on original primary sources including the photographic collection of more than a thousand photographs acquired or taken by Dumoulin and annotated by him. One of its goal is to question the role played by the Far East and especially Japan in the life and works of this artist and his place in late 19th-century Japonisme. It also aims, according to an imagological and comparative approach with Dumoulin’s contemporary artists, intellectuals and writers textual and pictorial testimonies, to analyze in his works and writings representations of Japan, of its people and its political and social evolution as well as the reception of his production in France and Japan.