Valorisation du patrimoine archéologique de l'eau de Bejaia: Identification et conservation.

par Souad Laoues

Projet de thèse en ARCHÉOLOGIE spécialité Archéologie des Mondes Antiques

Sous la direction de Stéphane Mauné.

Thèses en préparation à Montpellier 3 en cotutelle avec École nationale polytechnique d'Alger , dans le cadre de Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec ASM - Archéologie des sociétés méditerranéennes (laboratoire) depuis le 03-11-2016 .


  • Résumé

    Résumé La prise de conscience vis à vis du patrimoine culturel lié à l'eau prend de plus en plus de sens après l'apparition du concept « patrimoine / eau » en 1992. En effet, toutes les actions d'urbanisme, de gestion ou de développement tendent à intégrer de manière complète et exhaustive, les données liées aux territoires, en particuliers les ressources patrimoniales comme un véritable enjeu socio économique. Bejaia, à l'instar des autres régions algériennes, est un véritable terreau culturel archéologique notamment de la période antique romaine. Ces marques du passé nimbées par de multiples événements historiques ont été façonnées dans un environnement physique spécifique autour de la pérennité des sources hydriques et hydrogéologiques. Les vestiges de ce passé glorieux révèlent un patrimoine culturel de l'eau bâti non négligeable (aqueducs, citernes, thermes, réservoirs, meunerie hydraulique, fontaines…), véritable source d'information et de connaissance. Ces dernières sont malheureusement de plus en plus désuètes au gré des vissicitudes du temps et de l'histoire, induisant la déperdition de certains éléments mnémotechniques pouvant suggérer une identification complète. Celle-ci est fondamentale pour le processus de protection, conservation et valorisation de cette catégorie de patrimoine relégué à l'oubli. Dans ce travail de recherche, nous avons jugé utile d'aborder les questions théoriques et expériences internationales et nationales, à même de nous permettre l'acquisition des outils et méthode d'approche de cette catégorie patrimoniale. Il s'agit d'une contribution méthodologique et d'une mise en place de moyens pour l'identification et la conservation, afin de valoriser ces objets architecturaux du passé dans une démarche globalisante de projet culturel de développement. Il s'agira ensuite d'appliquer au patrimoine culturel de l'eau de Bejaia, les outils nécessaires pour enclencher le processus d'identification et de préservation, basé sur les nouveaux moyens technologiques modernes (Géo localisation au GPS, laser 2D et 3D, logiciels cartographiques, SIG, outils d'essai mécanique et physique…). Cette étape est soutenue par un corpus du site composé des différentes données se rapportant au patrimoine de l'eau et au territoire qui le porte.

  • Titre traduit

    Promotion of the archaeological heritage of water, Bejaia: identification and conservation


  • Résumé

    Summary The awareness of the cultural heritage linked to water becomes more and more meaningful after the appearance of the "heritage / water" concept in 1992. In fact, all urban planning, management or development activities tend to integrate territorial data, in particular heritage resources, as a real socio-economic issue in a complete and exhaustive manner. Bejaia, like the other Algerian regions, is a true archaeological cultural land of the ancient Roman period. These marks from the past nested by multiple historical events and have been shaped in a specific physical environment around the sustainability of water and hydro geological sources. The vestiges of this glorious past reveal a cultural heritage of water not negligible (aqueducts, cisterns, thermal baths, reservoirs, hydraulic milling, and fountains...), a real source of information and knowledge. These latter are unfortunately more and more obsolete whim the vicissitudes of time and history, leading to the loss of certain mnemonic elements that may suggest a complete identification. This one is essential to the process of protecting, conserving and enhancing the category of heritage that has been forgotten. In this research work, we considered it useful to reach the theoretical questions as international and national experiences, to enable us to acquire the tools and methods of approach of this heritage category. It is a methodological contribution and a means of identification and conservation, in order to enhance these architectural projects of the past in a global approach of cultural development project. The next step would be to apply Bejaia's water cultural heritage to the process of identification, preservation and restoration, based on the new modern technological means (geolocation to GPS, 2D and 3D laser, cartographic software, GIS, mechanical and physical testing tools). This stage is supported by a corpus from the site composed of the various data relating the heritage of the water and the territory that bears it.