Analyse quantitative de la voie de signalisation ERK au cours de l'embryogenèse précoce chez l'ascidie et décodage du chuchotement cellulaire.

par Kilian Biasuz

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Patrick Lemaire.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec CRBM - Centre de Recherche en Biologie cellulaire de Montpellier (laboratoire) et de Contrôle transcriptionnel de la morphogenèse des chordés (equipe de recherche) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Au cours de l'embryogenèse animale, la communication entre cellules joue un rôle fondamental dans l'acquisition des destins cellulaires. Mon projet de thèse est focalisé sur la réalisation d'un « atlas » qui vise à faire la lumière sur la dynamique spatio-temporelle de l'activation d'une importante voie de communication cellulaire qui contrôle de nombreux processus physiologiques normaux et pathologiques : la voie RTK/Ras/ERK dans l'ensemble des cellules de l'embryon d'Ascidie au cours des stades précoce de son développement. Cette voie est notamment mutée dans la plupart des cancers et est à l'origine d'une classe d'anomalies du développement humain, les RASopathies. Je l'étudie dans les embryons transparents des ascidies, qui appartiennent au groupe frère des vertébrés, et qui contrairement à l'homme possèdent des copies uniques de chaque gène de la voie, diminuant ainsi la complexité du système. Ce travail s'inscrit dans le contexte d'un projet pionnier développé par notre équipe et qui a permis de décrire un nouveau mode de communication entre cellules voisines dépendant de la surface de contact entre cellules (article publié dans Science (Guignard et al., Science 2020)), et pour lequel nous avons développé une capacité unique à identifier/segmenter/suivre les cellules au cours du développement.

  • Titre traduit

    Decoding the Ascidians Cell-Whispering using Single-Cell Quantitative Real-Time Analysis of the ERK-Pathway during Early Embryogenesis.


  • Résumé

    During animal embryogenesis, communication between cells plays a fundamental role in the acquisition of cell fates. My thesis project is focused on the realization of an "atlas" that aims to shed light on the spatio-temporal dynamics of the activation of an important cellular communication pathway that controls many normal and pathological physiological processes: the RTK/Ras/ERK pathway in all cells of the Ascidian embryo during the early stages of its development. This pathway is notably mutated in most cancers and is at the origin of a class of abnormalities in human development called RASopathies. I study it in the transparent embryos of ascidians, which belong to the brother group of vertebrates, and which unlike humans possess unique copies of each gene of the pathway, thus reducing the complexity of the system. This work is in the context of a pioneering project developed by our team which has described a new mode of communication between neighbouring cells depending on the contact surface between cells (article published in Science (Guignard et al., Science 2020)), and for which we have developed a unique ability to identify/segment/track cells during development.