La parole tissée : de la cosmogonie Dogon à l'expérience du Sacré

par Souleymane Sanogo

Thèse de doctorat en Arts plastiques et sciences de l'art

Sous la direction de Khalil M'rabet.

Thèses en préparation à Aix-Marseille , dans le cadre de Langues, lettres et arts (354) .


  • Résumé

    Le but de cette « thèse-création » est d'explorer la possibilité que certains éléments et concepts puissent susciter l'émergence d'une expérience du sacré à l'intérieur d'un travail plastique artistique. Cela incite à se poser la question sur la subsistance du sacré aujourd'hui. En d‘autre terme, il faut voir si les œuvres d‘arts plastiques possèdent un potentiel pour l'expérimentation de ce dit sacré. Dans un premier temps, cette investigation dans la quête de création présente les notions du sacré comme un vécu quotidien. Ensuite, elle se penche sur différents types d‘arts plastiques visuels se reliant à une certaine expérience du sacré remarquablement visible dans les expositions Les traces du sacré et Les maîtres du désordre, et dans nos œuvres à nous.(......) Et dans une tentative de réponse, notre réflexion a recouru à une approche heuristique à caractère ethnographique et « autoethnographique » qui sous-tend à une analyse, une mise en lien de différents auteurs, d‘artistes et de processus de création artistique. De cette réflexion et de ce constat, il ressort que l'expérience du sacré aujourd'hui se manifeste de différentes façons, sans aucune forme commune. Et que la création artistique notamment les arts plastiques peuvent interpréter et appréhender quelques éléments privilégiant l‘apparition d'une expérience du sacré. En somme, l‘expérience du sacré dans le monde d‘ aujourd'hui est un phénomène plutôt individuel, qui est vécu, et cela demande une présence totale de l‘individu lui-même.

  • Titre traduit

    The woven word: from the Dogon cosmogony to the experience of the Sacred


  • Résumé

    The purpose of this "thesis-creation" is to explore the possibility that certain elements and concepts may lead to the emergence of an experience of the sacred within artistic artistic work. This prompts to ask the question about the sustenance of the sacred today. In other words, it is necessary to see if the works of plastic arts have a potential for the experimentation of this so-called sacred. At first, this investigation in the quest for creation presents the notions of the sacred as a daily experience. Then, she looks at different types of visual visual arts connecting to some experience of the sacred remarkably visible in the exhibitions The Traces of the Sacred and The Masters of Disorder, and in our works to us.(...) And in an attempt to answer, our reflection has resorted to a heuristic approach of ethnographic and "autoethnographic" nature that underlies an analysis, a linking of different authors, artists and processes of artistic creation. From this reflection and from this observation, it appears that the experience of the sacred today manifests itself in different ways, without any common form. And that artistic creation, especially the visual arts, can interpret and apprehend some elements favoring the appearance of an experience of the sacred. In short, the experience of the sacred in today's world is a rather individual phenomenon, which is lived, and it requires a total presence of the individual himself.