Des corps en enfer. Une histoire des corps dans la région stéphanoise de la fin du XVIIIe à 1949

par Mikaël Duarte

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Michel Depeyre.

Soutenue le 20-06-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) et de Environnement, ville, société (Rhône) (laboratoire) .

Le président du jury était Dominique Kalifa.

Le jury était composé de Dominique Kalifa, Frédéric Chauvaud, Michel Pigenet, Jacqueline Bayon, Nicole Edelman, Jean-Michel Steiner.

Les rapporteurs étaient Frédéric Chauvaud, Michel Pigenet.


  • Résumé

    A la fin du XVIIIe siècle, la population de la région stéphanoise est caractérisée par sa maîtrise des processus industriels, une culture spécifique du corps, influencée par les rituels carnavalesques, le mouvement convulsionnaire janséniste, puis le magnétisme animal. L'industrie dépend alors des corps des ouvriers, des Sublimes. Les critiques des élites face à un système industriel passent des discours à une lente immixtion dans la chair des ouvriers qu'il faut enfermer, contrôler et rationaliser. La disqualification des corps ouvriers commence par un déclassement esthétique, qui débouche sur une racialisation, confortée par les théories de la dégénérescence. La rationalisation, la morale hygiéniste et l'éducation physique participent de cette prise de contrôle de la chair. Les nombreuses résistances des ouvriers face à une industrialisation rationalisée et mécanisée aliénante se caractérisent par une contre-culture ouvrière tenace, le maintien de la petite industrie qui maintient des espaces de liberté, et des violences, qui passe par l'anarchisme violent la grève, fracassée par une répression d'Etat.

  • Titre traduit

    Bodies in Hell. A history of the bodies in the Stephan region from the end of the XVlllth century to 1949


  • Résumé

    At the end of the eighteenth century, the population of the Stephan region was characterized by its mastery of industrial processes, a specific culture of the body, influenced by carnival rituals, the Jansenist convulsion movement, and then animal magnetism. lndustry then depends on the bodies of the workers, the Sublimes. The criticisms of the elites in the face of an industrial system pass !rom speeches to a slow interference in the workers' flesh, which must be locked up, controlled and rationalized. The disqualification of the workers' bodies begins with an aesthetic downgrading, which leads to racialization, reinforced by theories of degeneration. Rationalization, hygienic morality and physical education are part of this takeover of the flesh. The many resistance of the workers to an alienating mechanized and rationalized industrialization are characterized by a tenacious working-class counter-culture, the maintenance of small industry which maintains areas of freedom and violence, which passes through anarchism violate the strike, Shattered by a state repression.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.