Configuration et reconfiguration des systèmes temps réel répartis embarqués critiques et adaptatifs

par Etienne Borde

Thèse de doctorat en Informatique et réseaux

Sous la direction de Laurent Pautet et de Grégory Haik.

Soutenue en 2009

à Paris, Télécom ParisTech .


  • Résumé

    Aujourd'hui, de plus en plus de systèmes industriels s'appuient sur des applications logicielles temps-réel réparties embarquées (TR2E). La réalisation de ces applications demande de répondre à un ensemble important de contraintes très hétérogènes, voire contradictoires. Pour satisfaire ces contraintes, il est presque toujours nécessaire de fournir à ces systèmes des capacités d'adaptation. Par ailleurs, certaines de ces applications pilotent des systèmes dont la défection peut avoir des conséquences financiaires - voire humaines - dramatiques. Pour concevoir de telles applications, appelées applications critiques, il faut s'appuyer sur des processus de développement rigoureux capables de repérer et d'éliminer les erreurs de conception potentielles. Malheureusement, il n'existe pas à notre connaissance de processus de développement capable de traiter ce problème dans le cas où l'adaptation du système à son environnement conduit à modifier sa configuration logicielle. Ce travail de thèse présente une nouvelle méthodologie qui répond à cette problématique en s'appuyant sur la notion de mode de fonctionnement : chacun des comportements possibles du système est représenté par le biais d'un mode de fonctionnement auquel est associé une configuration logicielle. La spécification des règles de transition entre ces modes de fonctionnement permet alors de générer l'implantation des mécanismes de changement de mode, ainsi que des reconfigurations logicielles associées. Le code ainsi produit respecte les contraintes de réalisation des systèmes critiques et implante des mécanismes de reconfiguration sûrs et analysables.

  • Titre traduit

    Configuration and reconfiguration of critical ditributed real-time embedded systems


  • Résumé

    Nowadays, more and more industrial systems rely on distributed real-time embedded software (DRES) applications. Implementing such applications requires answering to an important set of heterogeneous, or even conflicting, constraints. To satisfy these constraints, it is sometimes necessary to equip DRES with adaptation capabilities. Moreover, real-time applications often control systems of which failures can have dramatic economical -- or worst human -- consequences. In order to design such application, named critical applications, it is necessary to rely on rigorous methodologies, of which certain have already been used in industry. However, growth complexity of critical DRES applications requires proposing always new methodologies in order to answer to all of these stakes. Yet, as far as we know, existing design processes do not tackle the issue of adaptation mechanisms that require to modify deeply the software configuration. This PhD thesis work presents a new methodology that answers this problem by relying on the notion of operational mode: each possible behaviour of the system is represented by an operational mode, and a software configuration is associated to this mode. Modeling transition rules betwen these modes, it becomes possible to generate and analyze the reconfigurations of the software architecture that implement the system adaptations. The generated code respect the implementation requirements of critical systems, and relies on safe and analyzable adaptation mechanisms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xviii-169 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 77 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?