Médiations et co-construction du patrimoine littéraire de Marcel Proust : la Maison de Tante Léonie et ses visiteurs

par Delphine Guzowski-Saurier

Thèse de doctorat en Muséologie

Sous la direction de Daniel Jacobi et de Jacqueline Eidelman.

Soutenue en 2003

à Avignon .


  • Résumé

    La plupart des analyses actuelles et averties de la notion de public s'intéressent à la diversité des modalités de construction de la catégorie désignée comme public. Elles tentent ainsi de s'écarter à la fois de la vision schématique d'un public assimilé à un groupe anomique et amorphe de récepteurs, et de celle de publics démultipliés à l'infini et jouissant d'une importante liberté. Aussi, ces recherches offrent un nouvel espace d'interrogations : entre structures et individualités, existe-il une (des) réalité(s) de la notion de public ? Et que recouvre(nt)-t-elle(s) ?Cette thèse traite de la question du public du patrimoine en envisageant la (les) forme(s) d'espace public que recouvre la maison de vacances de Marcel Proust : la Maison de Tante Léonie (Illiers-Combray, Eure et Loir). L'hypothèse qui sous-tend ce travail est l'existence d'un visiteur co-constructeur. Le patrimoine suscite une production de sens par une diversité d'acteurs (professionnels, pouvoirs publics, visiteurs, etc. ), ces significations contribuant, par adjonction et/ou conjonction, à façonner la symbolique du patrimoine. L'analyse des entretiens effectués auprès des visiteurs de trois sites (la Maison de tante Léonie, l'exposition Marcel Proust à la BnF en 1999 et le Musée Curie) a permis de mettre à l'épreuve cette hypothèse principale, en proposant une méthodologie originale combinant mondes de référence et critères de jugementDes figures de visiteurs ont été dégagées et ne correspondent plus au public fort du schéma binaire proposé dans le cadre des recherches portant sur la télévision, et qui l'opposerait à un média fort. L'opposition fait place à une co-construction. En outre, les méandres des médiations (A. Hennion, 1993) mises en évidence, en faisant apparaître une forme de mutualité qui lie visiteurs, professionnels et objet patrimonial, font émerger des réalités de sujets et d'objets à la fois co-constructeur et co-construits

  • Titre traduit

    Mediations and co-construction of literary's heritage of Marcel Proust


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (266, 96 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 254-266. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Avignon Université. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : t 17.03.4 [2]
  • Bibliothèque : Avignon Université. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.03.4 [2]

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Avignon Université. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 68
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.