Variabilité des pratiques professionnelles des conseillers/référents RSA. Le rôle de la représentation de l'employabilité, du sentiment de reconnaissance et des conflits de rôles et de valeurs perçus.

par Audrey Gohin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Sandrine Croity-Belz et de Marie-Pierre Cazals-Ferré.

Le président du jury était Jean-Luc Bernaud.

Les rapporteurs étaient Anne Pignault, Laure Guilbert.


  • Résumé

    Depuis la sortie des Trente Glorieuses, les politiques de l’emploi et de lutte contre l’exclusion s’efforcent de résorber le chômage de masse (Zoberman, 2011). Aux échelles nationale et départementale, les dispositifs d’aide à l’insertion se multiplient et se succèdent. Cette diversité rend peu lisible le « maquis institutionnel » qui caractérise le secteur de l’insertion professionnelle (DARES, 2008) malgré une volonté gouvernementale de réduire ce millefeuille par la voie de « France Travail » (2023). Si nombre de travaux scientifiques se sont centrés sur la construction (Ebersold, 2005 ; Trindade-Chadeau, 2012) et sur les effets de ces dispositifs sur les demandeurs d’emploi (Hamzaoui, 2005 ; Wuhl, 1996), peu de travaux se sont intéressés aux acteurs du secteur de l’insertion qui œuvrent en bout de chaîne des politiques de l’emploi. Partant de ce constat, notre thèse, ancrée en psychologie sociale du travail et des organisations, vise à analyser la variabilité des pratiques professionnelles d’une population spécifique d’acteurs de l’insertion : « les conseillers/référents du Revenu de Solidarité Active (RSA) ». Le champ professionnel de l’insertion a la particularité de se situer à la croisée de logiques gestionnaires qui visent à réduire le nombre de demandeurs d’emploi (Bajoit, 2005 ; Zwick Monney, 2015b) et de valeurs plus humanistes héritées du secteur du social, plus à même de tenir compte de la singularité des situations des demandeurs d’emploi (Brégéon, 2008). Dans ce contexte particulier, comment les conseillers/référents RSA exercent-ils et se représentent-ils leur rôle professionnel ? Certains conseillers RSA vont, par exemple, davantage adapter leur pratique aux prescriptions institutionnelles en matière d’employabilité. D’autres vont davantage chercher à se dégager une marge de manœuvre afin de tenir compte de la spécificité des situations des personnes accompagnées. Inscrite dans une perspective psychosociale, la thèse vise à décrire et à rendre compte de la variabilité des pratiques professionnelles à travers l’orientation de rôle des conseillers/référents RSA. En référence au modèle théorique d’une socialisation plurielle et active (Baubion-Broye et al., 2013 ; Malrieu, 1989), nous postulons que l’orientation du rôle professionnel de ces conseillers/référents ne dépend pas de façon linéaire des prescriptions institutionnelles mais qu’il relève d’une activité subjective complexe – d’intersignification - mettant en perspective leurs représentations professionnelles - de l’employabilité et du cadre institutionnel prescrit -, leur rapport à soi et aux autres (sentiment de reconnaissance) et leurs propres valeurs qui peuvent être parfois cohérentes entre elles ou parfois concurrentes et source de conflits intrapersonnels. Cette activité – non exempte de doutes, de remises en question – génère une orientation du rôle spécifique à chaque conseiller. Pour rendre compte de cette variabilité, nous avons utilisé une méthodologie mixte qui articule deux volets empiriques : une étude qualitative exploratoire et une étude extensive. L’étude qualitative a été menée par entretiens semi-directifs auprès de 12 référents RSA. Une double analyse des entretiens – thématique et lexicométrique via AlcesteEducation2018 - montre deux orientations du rôle professionnel prédominantes chez les référents RSA. L’étude extensive menée par questionnaire auprès de 211 conseillers/référents RSA nous a permis de montrer que les conseillers/référents RSA s’inscrivent soit dans une dynamique conflictuelle dans l’orientation de leur rôle professionnel, soit dans une dynamique de reconnaissance de l’orientation de ce rôle. Les deux volets empiriques montrent une population majoritairement à l’aise dans l’orientation de son rôle professionnel mais qui développe toutefois des inquiétudes pour l’avenir de son secteur.

  • Titre traduit

    Variability in the professional practices of RSA advisors/referents. The role of the representation of employability, sense of recognition and perceived conflicts of roles and values.


  • Résumé

    Since the end of « the 30-year post-war boom », the french employment and fight against exclusion policies have been trying to reduce the mass employment (Zoberman, 2011). At national and local levels, job integration plans are happening with greater frequency. However, this diversity make understandable the « insititutional confusing » typical for french job integration system (DARES, 2008) despite the government's desire to reduce this maze through « France Travail » (2023). While a number of academic studies have focused on buildings plans (Ebersold, 2005 ; Trindade-Chadeau) and evaluate the effects of theses plans on job-seekers (Hamzaoui, 2005 ; Wuhl, 1996), few studies have examined the actors in the integration sector, at the end of the employment policy chain. Based on this observation, our thesis, rooted in Work and Organizations Psychology, aims to analyze the professional practice of a specific population of insertion actors : "Revenu de Solidarité Active (RSA) advisors/referents". The french integration system is unique, it is at the crossroads between managerial logics aimed at reducing the number of jobseekers (Bajoit, 2005 ; Zwick Monney, 2015b) and more humanistic values herited from the social sector, which are better to take account of the singularity of jobseekers situations (Brégéon, 2008). In this particular context, how do RSA advisors/referents exercise and represente their professional role? Some RSA advisors/referents, for example, are more likely to adapt their practices to institutional prescriptions on employability. Others are more likely to seek a certain flexibility to take account of the specific situations of the people they support. Inscribed in a psychosocial perspective, the thesis aims to describe and account for the variability of guidance practices through the role orientation of RSA advisors/referents. With reference to the theoretical model of plural and active socialization (Baubion-Broye and al., 2013 ; Malrieu, 1989),we postulate hat the orientation of the professional role of these advisors/referents does not depend in a linear way based on institutional prescriptions, but is the result of a complex subjective activity - of intersignification - putting into perspective values, representations of self, others and work, which can sometimes be coherent with each other, or sometimes competing and a source of intrapersonal conflicts. This activity - not free from doubts and questioning - gives rise to a role orientation specific to each advisor. To account for this variability, we have developed a mixed methodology that articulates two empirical strands : an exploratory qualitative study and an extensive study. The qualitative exploratory study consists of semi-structured interviews with 12 RSA referents. A double analysis of the interviews - thematic and lexicometric via AlcesteEducation2018 - shows two predominant professional role orientations among RSA referents. An extensive questionnaire survey of 211 RSA advisors/referents showed that RSA advisors/referents are either involved in a conflictual dynamic in the orientation of their professional role, or in a dynamic of recognition of the orientation of this role. Both studies show a population that is mostly comfortable in their orientation in its professional role but that develops concerns for the future of its sector.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.