« Audacem faciebat amor » : Thisbé, une héroïne ovidienne dans la littérature européenne de l'Antiquité au XVe siècle

par Barbara Jacob

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Sylvie Laigneau-Fontaine et de Jean-Marie Fritz.

Le président du jury était Jean-Yves Tilliette.

Le jury était composé de Sylvie Laigneau-Fontaine, Jean-Marie Fritz, Bénédicte Delaunay, Valérie Fasseur.

Les rapporteurs étaient Bénédicte Delaunay, Valérie Fasseur.


  • Résumé

    La fable de Pyrame et Thisbé, qui figure dans les Métamorphoses d'Ovide et hérite déjà de motifs plus anciens, est traduite, remaniée, transposée au Moyen Âge pour servir des objectifs littéraires, allégoriques et moraux. Histoire d'amour atemporelle, elle est adaptée à des genres et des enjeux différents, devenant un mythe inscrit dans l'imaginaire collectif littéraire et pictural. Nous explorons la réception multiforme de cette fable jusqu'au XVe siècle dans les textes latins et vernaculaires et leurs illustrations pour retracer diachroniquement son évolution depuis ses origines. Identifier les mythèmes qui persistent malgré les changements de forme et déterminer leurs variations et leurs constances permet de comprendre comment et pourquoi les auteurs s'approprient la fable. Quel sens prend la réécriture ou l'allusion au mythe, de quelle manière devient-il une figure topique de l'amour menant à la mort, de l'amour contrant la mort, un exemple ou un contre-exemple ? Comment Thisbé, dont l'audace féminine et la parole amoureuse pavent la voie à d'autres personnages après elle, devient-elle, d'héroïne ovidienne, une figure courtoise, vertueuse, mariale, et en réalité une héroïne médiévale à part entière ?

  • Titre traduit

    “Audacem faciebat amor” : Thisbe, an Ovidian Heroine from Antiquity to the 15th century


  • Résumé

    In the Middle Ages, the fable of Pyramus and Thisbe from Ovid's Metamorphoses and older sources presents a range of varied representations, translated, reworked, transposed to serve literary, allegorical and moral purposes. This timeless love story has been adapted to multiples genres and purposes and became part of the literary and pictorial collective imagination. We explore the multiform reception of this fable to the 15th century in Latin and vernacular texts along with their illustrations in order to draw its diachronic evolution from its origins. We try to understand how authors appropriate the myth and deliver their own interpretation according to the context by filtering the elements that persist despite its changes of form and determining their variations and permanent features. What sense does rewriting or mentioning the fable take on, in what way does it become a topical figure of love leading to death, of love against death, an example or a counter-example? How does Thisbe, whose audacity and freedom of love speech seem to open the way to other female characters after her, become, from an Ovidian character, a courteous, virtuous, Marian character, and actually a fully-fledged medieval heroine?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.