Le genre dans les perceptions sociales du risque suicidaire patronal : regards croisés entre la population générale et les sentinelles en prévention du suicide des chefs d’entreprise du dispositif APESA

par Monique Renard Kuong

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Lionel Dagot.

Le président du jury était Anne-Marie Vonthron.

Le jury était composé de Olivier Torrès-Blay, Catherine Verniers.

Les rapporteurs étaient Sabine de Bosscher, Eva Louvet.


  • Résumé

    Des perceptions différenciées selon le genre traversent, non sans effet, les domaines de l’entrepreneuriat, du suicide et des comportements prosociaux. Cette thèse sonde le rôle du genre de l’entrepreneur et du juge (personne qui perçoit) dans la souffrance patronale perçue (désespoir et risque suicidaire). Six études ont été réalisées auprès de la population générale et des sentinelles APESA formées à la détection du risque suicidaire patronal. Nous démontrons des relations entre le genre, la justification du système spécifique au genre, la souffrance patronale perçue et les perceptions d’aide concernant l’entrepreneur. Nos résultats soutiennent d’abord que le suicide patronal est masculin. De plus, des effets d’incongruence de genre apparaissent, confirmant la littérature sur les contrecoups et les perceptions négatives liées aux écarts dans les rôles sociaux de genre. Dans la population générale, la justification du système spécifique au genre a un rôle médiateur dans les perceptions de souffrance patronale. Ce constat n’est plus valable pour les sentinelles. En outre, leur expertise se manifeste par une perception plus forte du désespoir du dirigeant associée à perception accrue de son besoin d’aide. Les perceptions des deux groupes témoignent d’enjeux identitaires qui abondent dans le sens de dynamiques groupales pour remettre en cause ou maintenir le système social. Nos résultats plaident en faveur d’une conception plus équilibrée entre la féminité et la masculinité, pour une meilleure visibilité et prise en charge de la souffrance patronale. Ils étayent la nécessité de sensibiliser le plus grand nombre aux problématiques du suicide et des biais de genre.

  • Titre traduit

    Gender in social perceptions of employer’s suicidal risk : cross-views between general population and APESA gatekeepers trained to detect the employer’s suicidal risk


  • Résumé

    Gender and gender-differentiated perceptions permeate, not without effect, the areas of entrepreneurship, suicide and pro-social behaviour. This thesis probes the role of the gender of the entrepreneur and of the gender of the judge (person who perceives) in perceived entrepreneur suffering (despair and suicidal risk). Six studies were conducted with the general population and APESA gatekeepers trained to detect the employer’s suicidal risk. We demonstrate relationships between gender, gender-specific system justification, perceived entrepreneur suffering and perceptions of support for the entrepreneur. First our results suggest that entrepreneur suicide is male-dominated. In addition gender incongruence effects appear, confirming backlash effects and negative perceptions related to gaps in social gender roles. In the general population, the gender-specific system justification has a mediating role in perceptions of entrepreneur suffering. This finding is no longer valid for APESA gatekeepers. Moreover the expertise of gatekeepers is manifested in a stronger perception of the entrepreneur’s despair associated with a greater perception of his need for help. These two groups perceptions’ highlight identity issues that supports group dynamics which would challenge or maintain the social system. Our findings challenge traditional and gender-specific conceptions of entrepreneurship, suicide and prosocial behaviour. They advocate for a more balanced conception, femininity and masculinity, for better visibility and better management of the entrepreneur’s suffering. They support the need to train for suicide prevention and gender bias.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.