Le plurilinguisme à l'université en Thaïlande : entre discours, pratiques d'enseignement et pratiques d'apprentissage

par Niparat Imsil

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Emmanuelle Huver.

Soutenue le 11-03-2021

à Tours , dans le cadre de Humanités et Langues - H&L , en partenariat avec Dynamiques et enjeux de la DIVersité linguistique et culturelle (laboratoire) .

Le président du jury était Valentin Feussi.

Le jury était composé de Véronique Castellotti, Patchareerat Yanaprasart.

Les rapporteurs étaient Valentin Feussi, Diana-Lee Simon.


  • Résumé

    La Thaïlande est considérée comme un pays monolingue, mais, en réalité, beaucoup de Thaïlandais sont plurilingues. Actuellement, au niveau macroscopique, le gouvernement et les institutions scolaires et universitaires encouragent les apprenants à apprendre plusieurs langues. Toutefois, sur le terrain, nombre d'enseignants pratiquent encore essentiellement une didactique monolingue, les autres langues étant moins acceptées dans la classe de langue. Cette thèse se donne pour objectif de revenir sur ce constat pour le problématiser en interrogeant plus en détail les pratiques didactiques des enseignants thaïlandais au regard des pratiques d'apprentissage de leurs étudiants, ainsi que les manières dont ils mobilisent leur plurilinguisme dans l'enseignement/l'apprentissage. La présente thèse tente de répondre à ces questions au moyen de démarches qualitatives : une enquête de terrain sous forme de questionnaire, des entretiens auprès d'enseignants et d'étudiants d'anglais et de français, ainsi qu'une analyse de productions écrites d'étudiants. Ce travail a été réalisé dans trois universités thaïlandaises. Cette thèse invite à réfléchir à quelques pistes pour le développement du plurilinguisme dans le pays, à s'interrroger sur le décalage entre les discours institutionnels, les pratiques des enseignants et les pratiques des étudiants. L'analyse des informations recueillies montre que les enseignants et les étudiants enquêtés ont conscience de leur plurilinguisme et le mobilisent dans l'enseignement ou l'apprentissage. Du côté des enseignants, ces pratiques sont toutefois très diversifiées : elles vont d'une didactique essentiellement monolingue (centrée sur la seule langue cible) à une didactique plurilingue, mise en œuvre de manière plus ou moins « faible » ou « assumée ». L'analyse des discours et des pratiques des étudiants montre qu'ils mobilisent leur plurilinguisme au service de leur apprentissage.

  • Titre traduit

    Multilinguism at University in Thailand : between discourses, teaching practices and learning practices


  • Résumé

    Thailand is considered as a monolingual country but, in reality, many Thai people are multilingual. Nowadays, at macro level, the government, schools and universities encourage the learners to study foreign languages. However, at micro level, teaching and learning languages still focus on monolingual didactic. Using only one language in classroom is the main practice of the teachers. Using other languages in classroom is less accepted. Based on this finding, the researcher wants to investigate about didactic practices of teachers, learning practices of students, and how both of them are using their multilingualism for teaching and learning. To reply all of these questions, qualitative methods are used: questionnaires, interviews with French and English students and teachers and students' written productions.This thesis invites us to think about some avenues for the development of multilingualism, as well as to question the discrepancy between institutional discourse, the practices of teachers and the practices of students. Our survey data analysis revealed that teachers and Thai students recognize their multilingual competences and they both can use their own multilingualism in teaching and learning practices. Regarding to the teachers, practices are quite diverse: they range from monolingual didactic (using only the target language) to weak or strong forms of multilingual didactic. As for the linguistic practices of the students, survey data analysis has shown that students also use several languages for their learning.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?