Changer de vie : une étude sur les bifurcations descendantes et la critique des formes de vie

par Anne Goullet de Rugy

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christian Laval.

Le président du jury était Saskia Cousin.

Le jury était composé de Christian Laval, Saskia Cousin, Vincent Chabault, Laurent Jeanpierre, Flora Bajard, Pierre Sauvêtre.

Les rapporteurs étaient Vincent Chabault, Laurent Jeanpierre.


  • Résumé

    Cette thèse traite des « bifurcations descendantes », c’est-à-dire des changements d’emploi intentionnels avec baisse de revenu, et les analyses, selon une approche sociologique pragmatique et compréhensive à partir d’une enquête par entretiens biographiques. Elle suit leur déroulement, les conditions sociales de leur réalisation, les registres de justification mobilisés et examine leur portée critique. Le processus critique à l’œuvre dans les bifurcations descendantes concerne principalement le travail, la hiérarchie sociale et institutionnelle des professions, plus que la consommation. Le changement professionnel et la réduction de la consommation sont justifiés par une grammaire marchande, celle de l’arbitrage et de la recherche de l’intérêt individuel, combinée à une grammaire civique se référant à la justice et au respect de la nature. Finalement, la critique porte sur une représentation économiciste de l’intérêt, du travail et des formes de vie dans laquelle la consommation est une fin et le travail réduit à un moyen pourvoyeur de richesses matérielles. Elle se manifeste sous la forme d’une désapprobation du pouvoir de l’argent, de la recherche constante de rentabilité, de l’exploitation de l’homme et de la nature et des nuisances générées par la production et suscite un mouvement de sortie (exit) de certains emplois. La politisation de cette défection est très variable. L’exit s’articule avec deux autres types de réaction au mécontentement : la prise de parole (voice) par la revendication de formes de vie alternatives et l’apathie non comme passivité mais comme critique silencieuse, peu politisée. Cette hybridation entre les catégories exit, voice et apathy pensées par Hirschman comme alternatives, invite à repenser les liens entre le faire et le dire politiques.

  • Titre traduit

    Changing one's life : a study on voluntary downshifting bifurcation and the critique of forms of life


  • Résumé

    This thesis focuses on voluntary downshifting bifurcations, i.e. intentional job changes inducing a reduction in income. Using a pragmatic and interpretive sociological approach based on a biographical interview survey, it follows their development, the social conditions of their realisation, their justifications and examines their critical dimension. The critical process at work in voluntary downshifting bifurcations mainly concerns work and the social and institutional hierarchy of professions, rather than consumption. Career change and reduction of consumption are justified by a “market grammar”, related to a trade-off between work, leisure and consumption and the pursuance of self-interest, combined with a “civic grammar” referring to justice and respect for nature. Lastly, the critique is aimed at an economicist representation of interest, of work and of forms of life in which consumption is an end in itself and work only a means to produce material wealth. It manifests itself as a disapproval of the power of money, of the constant search for profitability, of the exploitation of man and nature and of the environmental damage caused by production, and elicits an exodus from certain jobs. The politicisation of this professional exit varies greatly. The exit is linked to two other types of reaction to discontent: “voice”, through the demand for alternative forms of life and “apathy”, not as passivity but as silent, marginally politicised criticism. This hybridisation between the exit, voice and apathy categories, which Hirschman sees as alternatives, invites us to rethink the relationship between political practices and political discourse.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?