Fédérations sportives et identités : une analyse sociologique par le prisme de la FSGT

par Guillaume Conraud

Thèse de doctorat en Sciences du sport et du mouvement humain

Sous la direction de Dominique Charrier.

Le président du jury était Gary Tribou.

Le jury était composé de Bastien Soulé, Julien Fuchs, Charlotte Parmantier, Laurence Munoz, Anaïs Bohuon, Denis Bernardeau Moreau.

Les rapporteurs étaient Bastien Soulé, Julien Fuchs.


  • Résumé

    En 2014, la Fédération sportive et gymnique du travail fêtait ses 80 ans. Cette période « anniversaire » et l’histoire accumulée par l’organisation poussèrent ses dirigeants à s’interroger sur « ses valeurs » et son « identité ». Ce contexte fut propice à la mise en place d’une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE).Derrière ces termes génériques et ce projet se cache une réalité complexe pour des fédérations qui ont le sentiment que se distendent les rapports avec leurs comités, leurs clubs, leurs bénévoles et surtout avec leurs licenciés. Dans un système sportif où le modèle associatif ainsi que les modalités d’engagement évoluent et où les concurrences s’affirment, ces organisations sont amenées à se questionner sur la légitimité de leur projet fédéral et sur leur capacité à influencer les pratiques sportives et associatives développées localement.Une immersion de plus de trois années au sein de la FSGT a permis de partager le quotidien des acteurs de cette fédération, de les observer et de les interroger pour comprendre l’évolution de ce type d’organisations.Afin d’approfondir ce regard immergé, à travers ce que nous avons appelé un « effet miroir » , nous avons mis en perspective le cas de la FSGT avec quatre autres fédérations affinitaires (Fédération sportive et culturelle de France, Union française des oeuvres laïques d’éducation physique) et délégataires (Fédération française de la montagne et de l’escalade, Fédération française de football).Cette thèse traite ainsi du rapport des fédérations avec les différents types d’acteurs qui les animent, du niveau local au siège national. Elle propose également une lecture des processus « d’innovation » en oeuvre dans ces organisations, de la manière dont elles font évoluer leur fonctionnement, leur rapport à la démocratie associative, leur projet politique, ainsi que les activités sportives développées au sein des clubs affiliés (notamment à travers un focus sur les activités escalade et football).

  • Titre traduit

    Sports federations and identities : a sociological analysis through the prism of FSGT


  • Résumé

    In 2014, the Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT, aka Labour Sports and Gymnastic Federation) celebrated its 80th birthday. The anniversary year was the occasion for leadership to reflect upon the organisation’s “values” and “identity”, building on its rich history. To explore these questions, FSGT entered into a CIFRE (research training industrial convention) partnership with the author.A complex reality hides behind these generic terms: there is a perception among federations that relationships between federations and their committees, clubs, volunteers, and members are wearing off. Sports federations are questioning the legitimacy of the federative project and their ability to influence local sports and associative practices in the French sports system, where sports associations and engagement models are constantly evolving, and competition is rising.This three-year immersive work experience within FSGT exposed the author to the daily life of the federation’s actors, to observe them, and interact with them, to try and understand the evolution of this type of organisation.The author used what he defines as a “mirror effect” to further explore this immersive outlook onto sports federations, putting FSGT in perspective with two peer-based (Fédération sportive et Culturelle de France and Union française des oeuvres laïques d’éducation physique) and two delegate-based federations (Fédération française de la montagne et de l’escalade and Fédération française de football).In this thesis, the author explores the relationship of sports federations with the different kinds of actors they comprise, at local and national level. The author also analyses innovation processes in place in these organisations, their evolution, their rapport to association democracy, their political project, as well as sports activities developed within affiliated clubs (with a special focus on rock climbing and football activities).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DiBISO. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.