Imaginaire et poésie nocturnes de Paris : la nuit parisienne dans les productions culturelles de la monarchie de juillet

par Charlotte Berkery

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l’image

Sous la direction de Paule Petitier.

Le président du jury était Judith Wulf.

Le jury était composé de Paule Petitier, Judith Wulf, Maria Scott, José-Luis Diaz.

Les rapporteurs étaient Maria Scott.


  • Résumé

    La nuit parisienne du XIXe siècle constitue un ensemble de « scènes » parsemant les romans, la littérature panoramique, et les dessins de presse de l’époque. Dans des ouvrages canoniques, aussi bien que dans des documents peu exploités, chez des auteurs peu connus, se dégagent les mentalités noctambules ancrées dans la monarchie de Juillet. Les graveurs et caricaturistes, les romanciers et chroniqueurs ont été tout autant témoins qu’acteurs des nuits de la capitale. De la foule des boulevards au noctambule solitaire en « quête de soi », en passant par les figures types du chiffonnier, de la prostituée, du malfaiteur, c’est l’imaginaire et la poétique de la ville nocturne qui seront analysés dans cette thèse et qui s’avéreront partagés entre un romantisme qui profite du cadre nocturne pour évoquer la fantasmagorie et un réalisme qui se focalise sur la dimension sociale.

  • Titre traduit

    Nocturnal imaginings and poetics of Paris : the Paris night in cultural productions of the July Monarchy


  • Résumé

    The nineteenth-century Paris night is summed up in a repertoire of « scenes » inscribed in novels, panoramic literature and newspaper images. The nocturnal mindset associated with the period of the July Monarchy in particular is revealed in these canonical texts, as well as little- consulted documents, penned by relatively obscure authors. Engravers and caricaturists, novelists and commentators all served as witnesses of, as well as participants in, the nocturnal capital. This thesis examines the imaginary and the poetics surrounding the nocturnal city, from depictions of the crowds thronging the boulevards to the evocations of the solitary noctambule on a voyage of self- discovery. Also scrutinised are the social types of the chiffonnier, the prostitute and the criminal. The poetics of this urban and nocturnal imaginary is located in between a Romanticism of nocturnal impressionism and fantasmagoria, and conversely a realism that highlights the social structures of the night.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.