Cartographies : rewriting the body and the nation in Contemporary Middle Eastern American women’s diasporic fiction

par Sara Arami

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Monica Manolescu.

Le président du jury était Françoise Kral.

Le jury était composé de Sophie Mantrant, Jumana Bayeh.

Les rapporteurs étaient Françoise Kral, Anne-Laure Tissut.

  • Titre traduit

    Cartographies : réécriture du corps et de la nation dans la fiction diasporique contemporaine des femmes moyen-orientales américaines


  • Résumé

    Cette thèse analyse les œuvres de fiction des femmes moyen orientales américaines contemporaines du point de vu de la cartographie littéraire. Les œuvres étudiées sont The Girl in the Tangerine Scarf de Mohja Kahf, Once in a Promised Land et West of Jordan de Laila Halaby, The Inheritance of Exile de Susan Muaddi Darraj, The Night Counter d’Alia Yunis et Crescent de Diana Abu Jaber. Les œuvres de fiction sélectionnées et étudiées dans cette thèse contribuent toutes à la remise en question des discours dominants qui dépeignent la diaspora arabo-américaine et suscitent le scepticisme des lecteurs en leur présentant des contre-histoires ou des versions alternatives aux histoires et aux identités qu'ils pensent connaître déjà. Nous pourrons retracer l'évolution des tentatives de réappropriation du mythe américain pour y inclure l'identité arabe, un mélange des deux (mythes occidental et arabes), et la réécriture des histoires arabes en fonction du contexte américain à travers les romans étudiés dans les différentes parties.


  • Résumé

    This thesis analyzes the works of fiction written by contemporary Middle Eastern American women from the point of view of literary cartography. The works studied are Mohja Kahf’s The Girl in the Tangerine Scarf, Laila Halaby’s Once in a Promised Land and West of Jordan, Susan Muaddi Darraj’s The Inheritance of Exile, Alia Yunis’ The Night Counter and Diana Abu Jaber’s Crescent. The selected works of fiction all contribute to the questioning of the dominant discourses surrounding the Arab-American diaspora. The skepticism of the readers is aroused through presenting counter-histories or alternative versions to the stories and identities that they think they already know. Through a close reading of these works of fiction, the various chapters of the thesis trace an evolution of attempts to reappropriate the American myth to include Arab identity, to a mixture of the two (Western and Arab myths), and the rewriting of Arab stories in line with the American context.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.