Évaluation des compétences langagières plurilingues d'enfants saoudiens âgés de 6 à 12 ans à partir d'un récit à l'école saoudienne de Paris

par Abeer Dkiel Aldkiel

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Mehmet-Ali Akinci.

Soutenue le 14-12-2020

à Normandie , dans le cadre de École doctorale Normandie Humanités (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime) , en partenariat avec Laboratoire dynamique du langage in situ (Mont Saint Aignan, Seine-Maritime ; 2017-.....) (laboratoire) et de Université de Rouen Normandie (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Foued Laroussi.

Le jury était composé de Mehmet-Ali Akinci, Mohamed Embarki, Maria Kihlstedt, Ewa Lenart.

Les rapporteurs étaient Mohamed Embarki, Maria Kihlstedt.


  • Résumé

    Depuis quelques années, dans la perspective d’ouverture au monde, l’Arabie Saoudite développe dans son système éducatif l’apprentissage des langues vivantes étrangères. Cette ouverture se traduit aussi par la possibilité offerte aux enfants d’expatriés (diplomates ou étudiants) d’être scolarisés dans des établissements saoudiens à l’étranger, comme à l’école saoudienne de Paris. L’objectif de cette recherche est, justement, de s’intéresser au plurilinguisme des enfants saoudiens fréquentant cette école. Ces derniers, qui habitent donc la France, sont au contact de trois langues : i) l’arabe (L1), langue première et familiale, enseignée à l’école ; ii) l’anglais (L2), première langue vivante étrangère enseignée dans les écoles et pratiquée par certaines familles ; iii) le français (L2/L3), deuxième langue vivante étrangère, enseignée également à l’école et langue de l’environnement dominant par ailleurs. Afin d’évaluer les compétences langagières de ces élèves nous avons eu recours au livre d’images sans texte Frog, where are you ? (Mayer, 1969). Deux aspects des narrations, la macrostructure (étude de la continuité thématique) et la temporalité (usage des temps verbaux), ont fait l’objet d’analyses dans les productions orales en arabe, anglais et français des 20 élèves, âgés de 6 à 12 ans, ayant participé à notre étude. Des questionnaires à destination des parents et des enseignants ont permis de préciser les biographies langagières et de cerner les facteurs sociolinguistiques qui influencent le bi-/plurilinguisme desdits élèves. Nos résultats ont montré l’inter-influence parents-enfants non seulement sur les choix de la langue de la narration mais aussi sur les compétences langagières en L1 des enfants. Par ailleurs, l’étude a également montré l’importance des facteurs tels que l’âge et la durée de séjour pour les enfants, surtout pour les compétences en français. En dernier lieu, il a été observé que les pratiques langagières familiales qui favorisent le bi-/plurilinguisme avaient un impact positif sur les compétences langagières bi-/plurilingues des enfants.

  • Titre traduit

    Assessing multilingual proficiency of Saudi children aged 6 to 12 from a story at the Saudi school in Paris


  • Résumé

    Over the past few years, with a view to opening up to the world, Saudi Arabia has been developing the learning of foreign languages in its educational system. This openness is also reflected in the possibility offered to the children of expatriates (diplomats or students) to be educated in Saudi institutions abroad, such as the Saudi school in Paris. The aim of this research is, precisely, to focus on the multilingualism of Saudi children attending this school. The latter, who therefore live in France, are in contact with three languages: i) Arabic (L1), first and family language, taught in school; ii) English (L2), the first foreign language taught in schools and used by some families; iii) French (L2 / L3), a second foreign language, also taught in schools and language of the dominant environment elsewhere (France). To assess the language abilities of these children, we used the textless picture book Frog, where are you? (Mayer, 1969). Two aspects of narratives, the overall plotline (study of thematic continuity) and temporality (use of verbal tenses), were analyzed in spoken productions in Arabic, English, and French of 20 children, aged 6 to 12 years old, having participated in our study. Furthermore, a parental and teacher questionnaire made it possible to specify the language biographies and to identify the sociolinguistic factors which influence the bi-/multilingualism of said children. Our results show a parent-child inter-influence not only on the choice of language in order to tell the story but also on children’s L1 language abilities. Besides, our research shows the importance of factors such as age and length of stay in France for children, especially for French skills. Finally, it was observed that family language practices that promote bi-/multilingualism had positive impact on children’s bi-/multilingualism language competencies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Évaluation des compétences langagières plurilingues d'enfants saoudiens âgés de 6 à 12 ans à partir d'un récit à l'école saoudienne de Paris


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. BU Lettres, Sciences humaines. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Évaluation des compétences langagières plurilingues d'enfants saoudiens âgés de 6 à 12 ans à partir d'un récit à l'école saoudienne de Paris
  • Détails : 1 vol. (566 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 387-404
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.