Du groupe-classe à la classe-groupes : contribution à l'étude de l'espace psychique de la classe à plusieurs cours : effets de l'institutionnalisation d'un réseau de groupes sur l’accueil de la singularité

par Frédéric Canac

Thèse de doctorat en Sciences de l'Éducation

Sous la direction de Sylvie Canat et de Patrick Geffard.

Soutenue le 19-11-2020

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Education et Formation (Montpellier) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique- Éducation et Formation / LIRDEF (laboratoire) .

Le président du jury était Ania Beaumatin.

Le jury était composé de Pierre Delion.

Les rapporteurs étaient Arnaud Dubois, Magdalena Kohout-Diaz.


  • Résumé

    La présente recherche s’inscrit dans une approche clinique d’orientation psychanalytique des situations éducatives afin de (re)penser le groupe dans la classe et sa capacité à permettre un accueil de la singularité. Elle vise à discuter la possible opérationnalité du concept de « fonction phorique » (Delion, 2011, 2018) dans le champ de l’éducation, du côté des situations groupales d’enseignement comme en ce qui concerne le positionnement de l’enseignant·e.La première partie de ce travail montre le déplacement du praticien pour questionner son rapport à son sujet-objet de recherche. À ce titre, à partir de sa propre pratique, l’auteur reprend les liens qu’il entretient avec les pédagogie et psychothérapie institutionnelles et évoque les rapports entre pédagogie et psychanalyse notamment. Dans une deuxième partie, les analyses institutionnelle, historique de la classe et des références au groupe dans le champ pédagogique permettent de considérer les résistances et les empêchements à penser les conditions de l’accueil de la singularité dans un contexte groupal. Dans une troisième partie, à partir d’entretiens non-directifs avec des professeur·e·s des écoles ayant fait le choix d’exercer dans des classes à plusieurs cours, l’auteur cherche à rendre visible les dynamiques psychiques des enseignant·e·s et les potentiels effets d’un tel agencement groupal sur la possibilité d’accueil dans la classe. Dans les classes à plusieurs cours, l’enseignant·e est mis·e en tension dans son statut et ses rôles à la fois par rapport et dans son rapport singulier à un imaginaire social de la fonction enseignante se métaphorisant en « faire classe » ou « tenir la classe ». La dernière partie est une reprise des discours de l’ensemble des sept enseignant·e·s rencontré·e·s pour ce travail. L’analyse du corpus permet de formuler des hypothèses sur des effets de groupe relevant des fonctions phorique, sémaphorique et métaphorique.

  • Titre traduit

    From group-class to class-groups : contribution to the study of the psychic space of the multigrade class : effects of the institutionalization of a network of groups on the reception of the singularity


  • Résumé

    The present research is part of a clinical approach with a psychoanalytic orientation of educational situations in order to think about the group in the classroom and its capacity to allow singularity. The aim is to discuss the possible operativeness of a “phoric function” concept (Delion, 2011, 2018) in the field of education, from the point of view of group teaching situations as well as the teacher’s posture.The first part of this work analyzes the pratitioner’s movement to question his relationship to his subject-object of research. From his own practical experience, the author takes up the links he maintains with institutional pedagogy and psychotherapy and evokes specifically the relationships between pedagogy and psychoanalysis. Secondly, the different analysis (institutional, the history of the class and the references to the group in the educational field) allow to consider the resistances and obstacles to take into account the singularity in a group context.. Thirdly, based on non-directive interviews with teachers from schools who have chosen to practice in multigrade classes, the author seeks to highlight the teacher’s psychical dynamics and the possible effects of such a group arrangement to the dealing of singularity in the classroom. In mutligrade classes, teachers are put under tension in their status and their roles, both in relation to and in their singular relationship to a social imaginary of the teaching function that is metaphorized into « teaching» or « holding the class ». The last part resume the speeches of all seven teachers met for this work. The analysis of the corpus makes it possible to formulate hypotheses on group effects relating to phoric, semaphoric and metaphorical functions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.