"La forme d'une Vie" dans trois récits de Julien Gracq : étude de style

par Li Sheng

Thèse de doctorat en Lettres mention Langue et littérature françaises

Sous la direction de Fabienne Boissieras.

Soutenue le 27-11-2020

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur de soutenance) .

Le président du jury était Violaine Géraud.

Le jury était composé de Violaine Géraud, Zihong Pu, Jing Wang, Dominique Perrin.

Les rapporteurs étaient Zihong Pu.


  • Résumé

    Chez Gracq, la transformation du monde ne peut pas être réalisée sans une contemplation immobile, laquelle a de préférence sa place dans le poème ou le tableau. L’hypothèse de départ est que l’écriture gracquienne, estompant les genres littéraires, s’engage à fouiller des lieux communs de la vie quotidienne où l’auteur- narrateur peut cultiver deux activités essentielles pour lui : la marche et le rêve éveillé. Les trois romans, à considérer comme une trilogie, exploitent une même configuration historique : une guerre impalpable contraint les personnages à un ensauvagement où rien ne compte plus que les contours du monde. Cet état de régression fait jaillir immédiatement des images poétiques, qui circulent dans une dialectique du dehors et du dedans, du petit et du grand, du réel et de l’irréel ... Le système spatial, bipolaire, s’organise dans le récit gracquien autour d’un axe, d’une frontière, d’une route parfois et aussi autour d’un raffinement poétique, d’une justesse infime, qui se manifeste non seulement dans la rigueur de l’expression linguistique de l’espace, mais aussi dans la tentative heureuse à narrativiser l’espace.

  • Titre traduit

    “Shape of a Life” in three stories by Julien Gracq : study of style


  • Résumé

    In Gracq’s work, the transformation of the world cannot be achieved without an immobile contemplation, which preferably has its place in the poem or the painting. The initial hypothesis is that by blurring literary genres, Gracq investigates some common places of daily life where the author-narrator can cultivate two essential activities for him: walking and wake up dreaming. The three novels, to be considered as a trilogy, exploit the same historical configuration: an impalpable war forces the characters back to a wilderness where nothing counts more than the outlines of the world. This state of regression immediately brings out poetic images, which circulate in a dialectic of the outside and the inside, of the small and the big, of the real and the unreal ... The bipolar system of space is organized in Gracq’s stories around an axis, a border, sometimes a road and also a poetic refinement, a minute accuracy, which manifests itself not only in the rigor of the linguistic expression of space, but also in the happy attempt to narrativize space.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.