La fabrication de l’histoire : la seconde guerre sino-japonaise au cinéma sous Mao Zedong, 1949-1966

par Miao Chi

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Béatrice Fleury-Vilatte et de Weixing Chen.

Le président du jury était Claire Blandin.

Le jury était composé de Béatrice Fleury-Vilatte, Weixing Chen, Frédéric Gimello-Mesplomb, Corrado Neri, Jacques Walter.

Les rapporteurs étaient Claire Blandin.


  • Résumé

    La mise en scène de la Seconde Guerre sino-japonaise représente une question délicate en Chine, puisque cette guerre marque un tournant dans le jeu des puissances politiques à l’intérieur du pays, en contribuant à la prise du pouvoir par le Parti communiste chinois en 1949. L’objet de ce travail porte sur l’étude des films chinois reconstituant l’histoire de la Seconde Guerre sino-japonaise de 1949 à 1966. La compréhension de cette problématique passe d’abord par l’analyse de l’ingérence politique dans le cinéma et la réaction des professionnels. Ensuite, l’étude aborde plus spécifiquement les créations en tant que telles, les messages des films de propagande sur la guerre et les modalités dont le cinéma en fait alors usage. Pour ce faire, deux méthodologies sont appliquées. Dans un premier temps, l’analyse socio-politique s’appuie sur l’exploration des conditions politiques, idéologiques et sociales liées à la production du cinéma chinois (1949-1966). Avec l’introduction de la théorie du discours de Foucault dans l’analyse des textes politiques et des sources premières des articles des professionnels du cinéma, nous apportons des éclaircissements sur l’ordre du discours cinématographique établi dans les « Interventions aux causeries sur la littérature et l’art à Yan’an » rédigées par Mao Zedong. Nous mettons également en lumière la confrontation et le conflit entre le monde du cinéma et les dirigeants du Parti pendant cette période. Dans un second temps, l’analyse de films sert, quant à elle, à appréhender les interprétations et la censure, et à examiner les évolutions des discours cinématographiques. Notre étude s’intéresse au décryptage du film de guerre antijaponais comme produit artistique complexe réunissant l’image, le dialogue et le son, dans l’objectif de dégager les interprétations politiques et culturelles de la mise en scène de la guerre. Nous révélons également les aspects concrets qui caractérisent l’influence et l’entrave politiques sur l’image du corps dans les films de guerre antijaponais et leur évolution sous Mao.

  • Titre traduit

    Making history : the second sino-japanese war films under Mao Zedong, 1949-1966


  • Résumé

    The staging of the Second Sino-Japanese War represents a delicate issue in China, since this war marks a turning point in the interplay of political powers within the country, contributing to the seizure of power by the Chinese Communist Party in 1949. The subject of this work is the study of Chinese films reconstructing the history of the Second Sino-Japanese War from 1949 to 1966. The understanding of this issue first involves the analysis of political interference in cinema and the reaction of professionals. Then, the study addresses more specifically the creations as such, the messages of propaganda films about war and the ways in which cinema then makes use of war. Two methodologies are applied to achieve this. Firstly, the socio-political analysis focuses on the exploration of the political, ideological and social context related to the production of Chinese cinema (1949-1966). With the introduction of Foucault’s theory of discourse in the analysis of political texts and the primary sources of articles by film professionals, we shed light on the order of cinematic discourse established in the “Talks at the Yan’an Conference on Literature and Art” written by Mao Zedong. We also highlight the confrontation and conflict between the film world and the Party leadership during this period. Secondly, film analysis allows us to understand interpretations and censorship, and to examine the evolution of cinematic discourse. Our study focuses on the decoding of the anti-Japanese war film as a complex artistic product combining image, dialogue and sound, with the aim of uncovering the political and cultural interpretations of the staging of the war. We also reveal the concrete aspects that characterise the political influence and hindrance on the image of the body in anti-Japanese war films and their evolution under Mao.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-12-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.