Occidentalisme psychanalytique dans la littérature chinoise de la Nouvelle période

par Lanfang Guo

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères. Asie orientale et sciences humaines

Sous la direction de Rainier Lanselle.

Le président du jury était Noël Dutrait.

Le jury était composé de Rainier Lanselle, Noël Dutrait, Chengfu Liu, Isabelle Rabut, Shuang Xu.

Les rapporteurs étaient Noël Dutrait, Chengfu Liu.


  • Résumé

    Dès la naissance de la psychanalyse, des liens étroits et indissociables se tissent entre cette science de l’homme et la littérature. Alors que la contribution de la psychanalyse à la littérature occidentale est amplement reconnue, son apport à la littérature chinoise ne semble pas être aussi évident. La présente thèse a pour objectif de discerner son apport à la littérature chinoise de la Nouvelle période. Dans les années 1980, la Chine, animée par une grande soif de connaissances inédites, s’est de nouveau intéressée à l’Occident. Avec les débats littéraires sur la subjectivité et sur le modernisme, Freud est devenu un nom qui a suscité un intérêt hors du commun. Bien des écrivains, de manière consciente ou inconsciente, se sont servis de la pensée freudienne dans leur création. Dans les années 1990, la diffusion du féminisme en Chine a conduit une nouvelle fois un certain nombre de femmes écrivains à découvrir les théories psychanalytiques, notamment celles des psychanalystes féministes (Hélène Cixous, Julia Kristeva, Luce Irigaray, entre autres). Le présent travail, basé sur la lecture d’une trentaine d’œuvres romanesques de treize auteurs, tente de souligner et d’analyser le discours psychanalytique qui s’y présente par cinq grandes thématiques résonnant avec la psychanalyse : le stream of consciousness et la représentation des rêves ; l’écriture de la sexualité et du corps ; les relations familiales examinées sous l’angle de la perspective psychanalytique ; la narration du trauma ; les figures du psychologue.

  • Titre traduit

    Psychoanalytic Occidentalism in Chinese literature of the New Period


  • Résumé

    Since the birth of psychoanalysis, close and inseparable links have been forged between this science of man and literature. While the influence of psychoanalysis on Western literature is widely recognized, its contribution to Chinese literature does not seem to be so obvious. The purpose of this thesis is to discern its contribution to Chinese literature of the New Period. In the 1980s, China, driven by a thirst for new knowledge, was again attracted by the West. With the literary debates on subjectivity and modernism, Freud has become a name that has aroused extraordinary interest. Many writers, consciously or unconsciously, have incorporated Freudian thoughts in their creation. In the 1990s, the spread of feminism in China led once again a number of women writers to discover psychoanalytic theories, especially those of feminist psychoanalysts (Hélène Cixous, Julia Kristeva, Luce Irigaray, among others). The present dissertation, based on the reading of over thirty novels by thirteen authors, attempts to underline and analyze the psychoanalytic discourse present in these works through the study of five major subjects resonating with psychoanalysis : the stream of consciousness and the representation of dreams; the writing of sexuality and body; family relationships examined from a psychoanalytic perspective; the narrative of trauma; the figures of psychologist.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.