Essai sur l’intensification des relations économiques entre la Chine et l’Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises, déterminants et modalités de leurs investissements directs au Mexique

par Morgan Muffat-Jeandet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Carlos Quenan.

Soutenue le 12-02-2019

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (laboratoire) .

Le président du jury était Xavier Richet.

Le jury était composé de Carlos Quenan, Xavier Richet, Anne-Laure Amilhat-Szary, Robert Boyer, Enrique Dussel Peters.


  • Résumé

    La présence chinoise en Amérique latine et Caraïbes (ALC), tout comme dans d’autres régions du monde, a fortement augmenté depuis une quinzaine d’années. Au-delà des motifs traditionnels de cette expansion au niveau économique (la recherche de ressources et de nouveaux marchés), la Chine représente un partenaire particulier pour les pays latino-américains en raison des frontières floues entre les formes de propriété publique et privée, et des objectifs stricts de son gouvernement en matière de politique industrielle et de développement sur le long terme. En outre, des disparités régionales sont apparues entre l’Amérique du Sud, longtemps favorisée par l’augmentation de la demande chinoise en matières premières, et le Mexique, qui s’est rapidement retrouvé en situation de concurrence ouverte avec la Chine sur différents segments de son secteur secondaire, et dont la dynamique d’intégration en Amérique du Nord fut profondément impactée par l’arrivée des entreprises chinoises sur le marché des États-Unis. En combinant une analyse approfondie des bases de données disponibles sur les investissements directs à l’étranger (IDE) de la Chine en ALC et trois études de cas originales d’entreprises chinoises installées dans le domaine manufacturier au Mexique, cette thèse montre que ces opérations présentent des modalités inédites notamment en termes de rythme d’expansion et de capacités d’adaptation aux environnements locaux. Cependant, les externalités positives ou négatives des IDE chinois demeurent tributaires des interactions entre le contexte institutionnel du pays d’accueil et les stratégies des entreprises.

  • Titre traduit

    Essay on the growing economic relationship between China and Latin America and the Caribbean. Globalization of Chinese companies, motives and modes of their outward foreign direct investments in Mexico


  • Résumé

    Chinese footprint in Latin America and the Caribbean (LAC), as in other parts of the globe, has surged in the last fifteen years. Beyond the traditional drivers of this expansion from an economic perspective (securing resources and new markets), China represents a special partner for Latin-American countries because of grey lines delimiting public and private ownership, strict industrial policy and long-term development goals. Besides, regional discrepancies have appeared between South America, which benefited from the boom of Chinese demand for raw materials, and Mexico, which found itself in direct competition with China on different segments of his secondary sector, and whose integration dynamic in North America was deeply impacted by the growing shares of Chinese companies in the US market. Combining an extensive analysis of existing databases about foreign direct investments (FDI) from China in LAC and three original case studies of Chinese companies located in the manufacturing industry in Mexico, this dissertation shows unique features in these operations such as an accelerated growth path and relative adaptive skills to foreign environments. Nevertheless, the positive or negative externalities of Chinese FDI remain dependent upon the interactions between the institutional context of the host country and the companies’ strategies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.