Libertés fondamentales et terrorisme transfrontalier en Afrique

par Patrick Abou Sène Kabou

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Joël Andriantsimbazovina et de Samba Thiam.


  • Résumé

    Le continent africain est confronté à un nouveau phénomène. Celui de la religion qui est instrumentalisée pour attaquer, tuer, imposer une philosophie : celle de l’islamisme. Un phénomène nouveau qui, pour M. Benslama « est l’absorption du politique par la religion ». Ainsi, en l’espace de vingt (20) ans, des groupes se réclamant de l’islamisme radical se sont formés un peu partout dans le continent et se distinguent par la multiplication, depuis les années 2000, de leurs actions violentes envers les populations. La lutte contre ces groupes radicaux semble difficile car bien des États africains semblent être touchés par un vide juridique. D’où l’importance d’une étude sur les moyens juridiques dont disposent les États africains et l’Union africaine pour lutter contre ces organisations criminelles. Notre problématique, porte sur l’équilibre juridique que cherchent à instaurer les États africains pour répondre de manière efficace à la montée du phénomène terroriste transfrontalier et en même temps garantir les libertés fondamentales. Face à la menace terroriste sans cesse croissante, les États africains ne peuvent que réagir. Pour examiner cette réaction des États, il convient de mettre en relation les droits et libertés fondamentaux et les dispositifs de lutte contre le terrorisme. Cette réaction devrait, à notre sens, prendre en compte les instruments de prévention et de répression du terrorisme d’une part et, d’autre part, inclure l’ensemble des mécanismes non juridictionnels de protection des droits et libertés fondamentaux des citoyens. Par ailleurs, afin de préserver l’État de droit, une internationalisation de la coopération contre le terrorisme transfrontalier s’impose. Elle s’entrevoie à travers une coopération politique et militaire au niveau régional d’une part et, d’autre part par la mise en place de stratégie commune sur le plan juridique et judiciaire.

  • Titre traduit

    Fundamental freedoms and cross-border terrorism in Africa


  • Résumé

    The African continent is facing a new phenomenon. That of religion that is instrumentalized to attack, kill, impose a philosophy: that of Islamism. A new phenomenon which for Mr. Benslama "is the absorption of politics by religion". Thus, in the space of twenty (20) years, groups claiming radical Islamism have formed throughout the continent and are distinguished by the multiplication, since the 2000s, of their violent actions towards the populations. The fight against these radical groups seems difficult because many African states seem to be affected by a legal vacuum. Hence the importance of a study on the legal means available to African States and the African Union to fight against these criminal organizations. Our problematic concerns the legal balance that we seek to establish African states to respond effectively to the rise of the cross-border terrorist phenomenon and at the same time guarantee fundamental freedoms. In the face of the ever-increasing terrorist threat, African states do not can only react. To examine this State response, it is necessary to relation to fundamental rights and freedoms and the mechanisms for combating terrorism. This reaction should, in our view, take into account on the one hand, and on the other, to include all the non-judicial mechanisms for protecting the fundamental rights and freedoms of citizens. Moreover, in order to preserve the rule of law, itis necessary to internationalize cross-border cooperation against terrorism. It works through political and military cooperation at the regional level on the one hand, and on the other hand by setting up a common legal and judicial.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.