Classe inversée et élèves de l'enseignement secondaire : d'une perspective technologique à une approche anthropologique

par Patrick Prignot

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Henri Vieille-Grosjean.

Le président du jury était Loïc Chalmel.

Les rapporteurs étaient Jean-Martin Rabot, Bruno Garnier.


  • Résumé

    Dispositif pédagogique qui réorganise temps et espaces scolaires grâce aux fonctionnalités des outils numériques, la classe inversée suscite un engouement important dans les sphères de l’éducation. Dans un contexte de développement rapide de cette pratique dans l’enseignement secondaire français, cette recherche s’intéresse à l’appropriation du dispositif par des élèves de lycée et interroge la dynamique créée chez les apprenants engagés dans une classe inversée. A travers de questionnaires et d’entretiens menés auprès d’élèves de huit classes de lycée, une analyse exploratoire a été conduite pour comprendre l’évolution des rapports au savoir des apprenants, ainsi que le repositionnement de l’élève face à l’enseignant dans la relation pédagogique. Il apparaît que le dispositif est un instrument au service du professeur plus qu’un levier de changement pour les élèves. Au-delà de l’impact sur la motivation, inégal selon les élèves, il semble que le dispositif de la classe inversée s’inscrive dans la problématique d’une redistribution des rôles au lycée qui mette l’élève en tension entre soumission et responsabilisation à propos de ses apprentissages.

  • Titre traduit

    The flipped classroom and secondary school students : from a technological perspective to an anthropological approach


  • Résumé

    A pedagogical tool which reorganizes educational time and space thanks to the use of new technologies, the Flipped Classroom has generated great enthusiasm in education. Given the rapid development of this instructional approach at the secondary level in France, this research looks at the appropriation of the flipped classroom by French high school students and questions the dynamics created for the learner navigating in a flipped setting. Using questionnaires and semi-directive interviews conducted with 8 high school classes, an exploratory analysis was done to understand the evolution of students’ relationship to knowledge and how they reposition themselves in relation to their teacher. It appears that the flipped classroom approach is more of an instrument to serve teachers’ needs than a change agent for students. Beyond its impact on student motivation, which differs from one student to another, the Flipped Classroom approach seems to come within the scope of the redistribution of roles at the high school level, placing the student in a situation of tension between submission and responsibility concerning his/her learning.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.