La chair du langage : recherches sur la phénoménologie du langage chez Merleau-Ponty

par Woo-Sub Han

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacob Rogozinski.

Le président du jury était François-David Sebbah.

Les rapporteurs étaient Eran Dorfman, Stefan Kristensen.


  • Résumé

    Nous proposons dans notre thèse de donner de la cohérence à la philosophie de Maurice Merleau-Ponty, en soulignant l'importance de la problématique du « sens », de l'« expression », et surtout du « langage ». Dans notre point de vue, si sa phénoménologie du corps, qui s'appuie sur le champ phénoménal, et son ontologie de la chair, qui est maintenue à travers la notion de la chair en tant que négativité et en même temps texture commune des êtres peuvent se placer comme une même philosophie, c'est à travers une continuité qui est impliquée dans son passage à partir de la simultanéité du sens et de l'expression qui est montrée par le comportement dans la structure du comportement et la Phénoménologie de la perception à l'être de chair fonctionnant en tant qu'entre-deux des termes opposés dans le visible et l'invisible. Le langage est ici un concept central explicitant la continuité et la cohérence entre les deux : dans sa thèse originale sur le langage, le comportement en tant que langage corporel (ce qu'il appelle la « parole parlante », le « cogito tacite » ou le « langage silencieux ») qui est considéré comme méta-langage et la modalité du mouvement charnel du phénomène langagier, qui est retrouvée dans la réversibilité verticale entre la sédimentation et la sublimation du sens et de l'expression et dans la réversibilité horizontale entre l'ipséité et l'altérité qui est demandée pour la fixation ou l'incarnation du sens fonctionne comme principe ou comme exemple par lesquels sa phénoménologie du corps et son ontologie de la chair sont définies comme une phénoménologie ontologique ou une ontologie phénoménale. [...]

  • Titre traduit

    The flesh of language : research on the phenomenology of language at Merleau-Ponty


  • Résumé

    We propose in our thesis to give consistency to the philosophy of Maurice Merleau-Ponty, highlighting the importance of the problem of "meaning", "expression", and especially "language". In our view, if its phenomenology of the body, which relies on the phenomenal field, and its ontology of the flesh, which is maintained through the notion of the flesh as a negativity and at the same time, a common texture of the beings can be placed as a single philosophy, it is through a continuity that is involved in its passage from the simultaneity of meaning and expression that is shown by behavior in The structure of behavior and Phenomenology of perception to the being of flesh functioning in as two opposing terms in The Visible and the Invisible. Here, language is a central concept explaining continuity and coherence between the two : in his original opinion on language, behavior as body language (what he calls the "parole parlante", the "cogito tacite" or the "silent language") which is considered meta-language and the modality of the fleshly movement of the linguistic phenomenon, which is found in the vertical reversibility between sedimentation and the sublimation of meaning and expression and in the horizontal reversibility between 'ipséité' and 'altérité ', which is required for the fixation or incarnation of meaning functions as a principle or as an example by which its phenomenology of the body and its ontology of the flesh are defined as an ontological phenomenology or a phenomenal ontology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.