Bases moléculaires de la spécificité d'hôte chez les métapneumovirus aviaires

par Nathan Szerman

Thèse de doctorat en Microbiologie, virologie, parasitologie

Sous la direction de Nicolas Eterradossi et de Paul Brown.


  • Résumé

    Les métapneumovirus aviaires (AMPV) sont responsables d’infections aiguës des voies respiratoires et du tractus génital chez les volailles d’élevage – dont notamment les dindes, poulets et canards – ayant d’importantes conséquences pour l’industrie avicole. A ce jour, quatre sous-groupes (A, B, C et D) et deux lignées d’AMPV-C (Us et Fr) ont été établis selon leurs différences génétiques et antigéniques. Cependant leurs spectres d’hôtes n’ont encore jamais été clairement élucidés. Pour résoudre ce problème, la première partie de cette thèse a consisté à étudier le spectre d’hôte, la pathogénicité comparée et la transmission horizontale des AMPV chez les dindes, poulets et canards. Les résultats de cette étude révèlent que les AMPV-A, B, Us-C et D sont mieux adaptés aux galliformes (dindes et poulets) et que le Fr-AMPV-C est mieux adapté aux palmipèdes (canards). Fait intéressant, des AMPV-C des deux lignées ont été réisolés chez des hôtes pouvant être décrits comme « non conventionnels », à savoir Fr-AMPV-C chez des galliformes et Us-AMPV-C chez des poulets, avec des éléments suggérant que l’expression ou l’intégrité du gène SH ont été modifiés. Pour tester le rôle de SH dans le spectre d’hôte, la seconde partie de ma thèse a consisté à développer un système de génétique inverse pour le Fr-AMPV-C permettant la régénération de virus chimérique dont la protéine SH a été échangé avec celle d’un Us-AMPV-C. Ces virus recombinants ont été testés chez des dindes et canards EOPS en conditions expérimentales. Le virus chimérique n’a pas montré de modification de son phénotype en comparaison avec le virus parental, ce qui suggère que les différences de tropisme d’hôte des différentes lignées d’AMPV-C ne sont pas liées au type de protéine SH. Cependant, cela doit être confirmé en régénérant un virus Us-AMPV-C chimérique qui exprime la protéine SH de Fr-AMPV-C et en effectuant les mêmes essais expérimentaux sur des dindes et canards EOPS.

  • Titre traduit

    Molecular basis of host specificity of Avian metapneumoviruses


  • Résumé

    Avian metapneumoviruses (AMPV) cause respiratory and genital disorders in poultry, most notably, turkeys, chickens and ducks and are a major economic concern for the industry. To date, four subgroups of AMPV (A, B, C and D) and two genetic lineages of AMPV-C (Us and Fr) have been identified based on antigenic and genetic differences. However, their host tropism is not clearly defined. To address this issue the first part of the thesis focused on the host spectrum of the different subgroups and lineages of AMPV in turkeys, chickens and ducks, in respect to pathogenicity and horizontal transmission of the viruses. Globally, the results showed that AMPV-A, B, Us-C and D were well adapted to Galliformes (turkeys and chickens) and that the Fr-AMPV-C virus was well adapted to ducks. Interestingly, infectious AMPV-C viruses of both lineages were re-isolated from what could be considered as “non-conventional” hosts i.e. galliformes for Fr-AMPV-C and chickens for Us-AMPV-C with indications of genome modifications that altered the expression or the integrity of the SH gene. To test a hypothesis that SH plays a role in host tropism, the second part of the thesis consisted in the development of a reverse genetic system for Fr-AMPV-C from which recombinant Fr-AMPV-C viruses with SH proteins derived from Us-AMPV-C’s were rescued. These viruses were then tested in SPF ducks and Turkeys under experimental conditions. Recombinant viruses did not demonstrate any notable alteration in host tropism in respect to the parental viruses. Thus it would be reasonable to assume that host tropism differences among AMPV Cs are not linked to the type of SH protein however, this needs to be confirmed by rescuing recombinant Us-AMPV-C viruses that express the SH protein of Fr-AMPV-C’s and performing the same experimental trials in SPF ducks and turkeys.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.