Cognition sociale et neuroimagerie dans le vieillissement normal et les dégénérescences lobaires frontotemporales

par Remi Laillier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Béatrice Desgranges et de Francis Eustache.

Soutenue le 13-12-2019

à Normandie , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Université de Caen Normandie (établissement de préparation) et de Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine (Caen ; 2017-....) (laboratoire) .

Le président du jury était Pascal Hot.

Le jury était composé de Béatrice Desgranges, Francis Eustache, Pascal Hot, Laurence Taconnat, Richard Lévy, Mickaël Laisney.

Les rapporteurs étaient Pascal Hot, Laurence Taconnat.


  • Résumé

    La cognition sociale réfère à l’ensemble des processus qui nous permettent d’interagir et d’adapter nos comportements dans le monde social. Il a été suggéré que les modifications de ces aptitudes, en particulier de la Théorie de l’esprit (TdE), pouvaient être à l’origine des changements comportementaux observés dans le vieillissement normal et pathologique. L’étude de la cognition sociale dans le cadre des dégénérescences lobaires fronto-temporales (DLFT), maladies neurodégénératives associées à des troubles comportementaux importants, prend tout son sens. Toutefois, les interactions entre la TdE et les autres fonctions cognitives demeurent encore incomprises tant sur le plan cognitif que cérébral. L’objectif de cette thèse était de contribuer à une meilleure compréhension du fonctionnement conjoint de ces aptitudes en s’appuyant sur l’imagerie cérébrale. En adoptant une perspective écologique, nos résultats soulignent les liens entre les processus qui contribuent aux déficits de TdE et les bases neurales qui les sous-tendent. Ils mettent par ailleurs en évidence des déficits subtils et précoces de la TdE chez des sujets porteurs d’une mutation génétique, responsable du développement d’une forme particulière de DLFT, à la phase présymptomatique de la maladie.

  • Titre traduit

    Social cognition and neuroimaging in normal aging and frontotemporal dementias


  • Résumé

    Social cognition refers to the set of processes that allow us to interact and to adjust our behaviours in the social world. It has been suggested that behavioural modifications observed in normal and pathological aging can be due to changes in social cognition abilities, in particular in Theory of mind (ToM). The study of social cognition within the framework of frontotemporal lobar degenerations (DLFT), pathologies associated with important behavioural disturbances, takes its full meaning. However, relationships between ToM and other cognitive functions are still poorly understood, both on cognitive and cerebral levels. The main aim of these thesis was to contribute to broader understanding of joint working of those processes with the support of brain imaging. By adopting an ecological approach, our results have underlined links between the processes that contribute to ToM deficits and the neural basis on which they rely. They further highlighted subtle and early ToM dysfunctioning in subjects carrying a genetic mutation responsible of the development of a particular FTLD disease, in a presymptomatic stage.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.