Diversité des Scolytes : Coléoptèra, Curculionidae, Scolytinae et leurs champignons associés dans l'écosystème forestier d'Equateur

par Malena Martinez Chevez

Thèse de doctorat en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Sylvie Oddou Muratorio et de Thomas Boivin.


  • Résumé

    Les insectes coléoptères Scolytinae, ou scolytes, sont des agents biotiques majeurs de perturbation des écosystèmes forestiers à travers le monde. Ils peuvent être avoir des impacts écologiques et économiques sévères en milieu naturel et dans les plantations forestières. La dynamique et l’écologie des scolytes des forêts tempérées, boréales et méditerranéennes ont été abondamment documentées, définissant un cadre conceptuel approprié pour l’étude de ces insectes dans d’autres écosystèmes forestiers où les connaissances restent parcellaires. C’est le cas des forêts néo-tropicales équatoriales, au sein desquelles les communautés de scolytes restent à ce jour relativement méconnues, malgré leur implication croissante dans les dégâts et mortalités observés dans le cadre du changement global et du remplacement des forêts naturelles en plantations forestières. Dans cette thèse, je me suis intéressée aux facteurs climatiques et écologiques qui régissent la diversité et l’impact des scolytes dans des forêts naturelles et dans des plantations de balsa (Ochroma pyramidale) en Equateur, ainsi qu’aux associations scolytes-champignons mises en place chez certaines espèces dans ce milieu. Ce travail a permis d’enrichir les connaissances actuelles que les connaissances actuelles sur la diversité des scolytes en Equateur. J’ai pu montrer notamment que les différents types d’habitats forestiers (forêts naturelles et plantations de balsa) influencent davantage la composition en espèces que la richesse spécifique cumulée. Il existe par ailleurs des espèces indicatrices de ces habitats, dont l’une d’entre elles est un ravageur majeur du balsa dans les plantations (Coptoborus ochromactonus), et trois autres sont des espèces exotiques. L’étude spécifique de la biologie et de la dynamique des populations de C. ochromactonus dans les plantations de balsa a montré que des facteurs climatiques et d’âge des arbres influencent significativement les dégâts occasionnés par ce scolyte. Enfin, j’ai pu mettre en évidence l’association des champignons ambrosia Raffaelea sp. nr. arxii et Fusarium ambrosium avec des scolytes Xyleborus, l’un des genres les plus diversifiés et abondants en forêt naturelle et en plantation de balsa. Ma thèse de nouvelles perspectives en termes de biodiversité et de gestion des risques sanitaires liés aux scolytes dans les écosystèmes forestiers d’Equateur.Mots-clés: scolytes, richesse, abondance, composition des espèces, forêt primaire, balsa, dégâts, phénologie, interaction plante-insecte, champignon ambrosia, Xyleborus

  • Titre traduit

    Diversity of ambrosia beetles : Coleoptera, Curculionidae, Scolytinae and their fungal associated in the forest ecosystems in Ecuador


  • Résumé

    Scolytinae insects, or bark beetles, are major biotic agents of forest ecosystem disturbance throughout the world. They can have severe ecological and economic impacts in both natural forests and commercial plantations. The dynamics and ecology of bark beetles in temperate, boreal and Mediterranean forests have been extensively documented, defining an appropriate conceptual framework for the study of these insects in other forest ecosystems where knowledge remains fragmented. This is the case of the equatorial neo-tropical forests, in which bark beetle communities remain to date relatively unknown, despite their increasing involvement in the damage and mortality observed in the context of global change and the replacement of natural forests by plantations. In this thesis, I focused on the climatic and the ecological factors driving the diversity and impact of bark beetles in natural forests and in balsa (Ochroma pyramidale) plantations in Ecuador, as well as in scolytines-fungi associations that can take place in a number of scolytine species. This work has enriched current knowledge on the diversity of bark beetles in Ecuador. In particular, I have shown that different types of forest habitats (natural forests and balsa plantations) have a greater influence on species composition than on cumulative species richness. I also identified indicator species of these habitats, one of which is a major pest of balsa in plantations (Coptoborus ochromactonus), and three others are exotic species. The specific study of the biology and population dynamics of C. ochromactonus in balsa plantations has shown that climatic and tree age factors significantly influence the damages caused by this bark beetle. Finally, I was able to highlight the association of ambrosia fungi Raffaelea sp. nr. arxii and Fusarium ambrosium with Xyleborus bark beetles, one of the most diverse and abundant genera in natural forest and balsa plantation. My thesis provides stimulating new perspectives in terms of biodiversity and management of health risks related to bark beetles in forest ecosystems of Ecuador.Key words: scolytine, richness, abundance, species composition, primary forest, damage, phenology, insect-plant interaction, ambrosia fungi, Xyleborus


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.