Novices et noviciats en Lorraine du XVIe au XVIIIe siècle

par Jean-Marc Lejuste

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Philippe Martin.

Soutenue le 07-10-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Lyon) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) et de LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes - UMR5190 / LARHRA (laboratoire) .

Le président du jury était Bernard Hours.

Le jury était composé de Marie-Élisabeth Henneau, Corinne Marchal.

Les rapporteurs étaient Daniel-Odon Hurel.


  • Résumé

    Les trois diocèses lorrains Metz, Toul et Verdun, ont vu durant l’époque moderne, une très forte implantation d’ordres religieux. Cette force monastique de la Lorraine, héritée du Moyen-Age et de la protection de la famille ducale, concerne toutes les grandes familles religieuses européennes et a permis l’émergence de réformes (comme celle des bénédictins de Saint-Vanne par exemple) ou encore la création de congrégations qui ont perduré bien au-delà de la Révolution. Il nous a semblé intéressant d’étudier cette permanence monastique lorraine sous l’angle du novice et du noviciat afin de chercher à comprendre s’il existe une spécificité propre à ces territoires. Grâce à une richesse archivistique impressionnante, une base de données de plus de 13 000 novices, tant hommes que femmes, a été établie pour l’ensemble des ordres religieux où sont prononcés des voeux de religion et implantés dans les diocèses lorrains. Ces données ont permis d’ouvrir la réflexion sur la naissance de la vocation, sur les procédures d’admission au sein des réguliers, les rythmes de recrutement et plus globalement, la formation des novices.Ainsi, notre étude se développe sur cinq thèmes suivant à la fois la chronologie du noviciat et ses grandes thématiques. La première porte sur l’apparition de la vocation et les contextes qui permettent ou non son épanouissement. Les impacts familiaux sont très opposés. La famille est, à la fois facteur d’encouragement pouvant aller jusqu’à la vocation forcée dans des contextes précis, et facteur d’opposition, poussant les candidats à chercher des parades pour suivre leur projet de vie. Outre la famille, d’autres acteurs interviennent comme des religieux, des livres ou des événements marquants. Le second thème développe la question de la postulation avec le choix de l’ordre religieux, la sélection des candidats et les premiers enseignements, postulation qui aboutit à la cérémonie de la prise d’habit avec sa symbolique. Le troisième thème est axé sur l’influence de l’argent avec deux problématiques. La première porte sur le coût du noviciat (pension, achats des vêtements, des accessoires nécessaires à l’engagement…) et la seconde sur le profil socio-économique des candidats lorrains avec les différences rencontrées d’un ordre à l’ordre, d’un sexe à l’autre. La quatrième réflexion interroge la géographie des noviciats et les profils du recrutement selon les ordres religieux et les siècles. Enfin, le dernier thème est entièrement consacré à la formation des novices avec leur place au sein de l’institution monastique, les apprentissages selon les sexes et les ordres, les maîtres et maîtresses des novices et les problèmes rencontrés par les novices jusqu’à la cérémonie de la profession qui transforme le novice en religieux.Cette recherche a permis d’établir, entre autres conclusions, que le novice est un personnage continuellement confronté à des choix (entrer ou non en religion, choix de l’ordre, partir ou rester…) marqué par des influences contradictoires de la famille, de l’ordre… C’est un personnage complexe et riche car il permet de comprendre les mécanismes qui régissent le choix volontaire ou non d’une vie consacrée à Dieu. Cette thèse a permis de cerner un profil de recrutement marqué par un XVIe siècle chaotique suivi d’une remontée spectaculaire qui est brutalement interrompue par la guerre de Trente Ans entre 1630 et 1650, avant une lente remontée jusqu’au premier tiers du XVIIIe siècle, suivi d’une stabilisation avant une relative décrue après 1770. Nous avons aussi dégagé une tendance à un recrutement centré sur la Lorraine, révélant un attachement très fort à une nation, pour la plupart des ordres. Les novices en Lorraine sont donc avant tout des lorrains confrontés, dès leur jeunesse, à une présence monastique dense, avec des religieux très impliqués dans l’éducation et dans des réseaux familiaux favorisant le renouvellement des recrues.

  • Titre traduit

    Novices and novitiates in Lorraine from the 16th to the 18th century


  • Résumé

    During the modern era, the three Lorraine dioceses Metz, Toul and Verdun saw a very strong establishment of religious orders. This monastic force of Lorraine, inherited from the Middle Ages and the protection of the ducal family, concerns all the major European religious families and has enabled the emergence of reforms (such as that of the Benedictines of Saint-Vanne for example) or the creation of congregations that lasted well beyond the Revolution. We thought it was interesting to study this Monastic permanence of Lorraine from the perspective of novice and novitiate in order to try to understand if there is a specificity specific to these territories. Thanks to an impressive archival wealth, a database of more than 13,000 novices, both men and women, has been established for all religious orders where vows of religion are pronounced and established in the Lorraine dioceses. These data have opened the way to reflect on the birth of vocation, on the procedures for admission within the regulars, the recruitment rates and, more generally, the training of novices. So, our study develops on five themes following both the chronology of the novitiate and its major themes. The first is about the appearance of vocation and the contexts that allow it to flourish or not. Family impacts are very opposite. It is both an incentive factor that can go as far as forced vocation in specific contexts, and a factor of opposition, prompting candidates to seek parades to follow their life plan. In addition to the family, other actors are involved such as religious, books or significant events. The second theme develops the question of postulation with the choice of the religious order, the selection of candidates and the first teachings, a postulation that culminates in the ceremony of taking clothes with its symbolism. The third theme focuses on the influence of money with two issues. The first relates to the cost of the novitiate (pension, purchases of clothes, accessories necessary for engagement...) and the second on the socio-economic profile of the Lorraine candidates with the differences encountered from one order to order, from one sex to another. The fourth reflection questions the geography of the novitiate and the profiles of recruitment according to religious orders and centuries. Finally, the last is entirely devoted to the training of novices with their place within the monastic institution, learning according to gender and orders, the masters and mistresses of novices and the problems faced by novices until the ceremony of the profession that transforms the novice into a religious.This research has established, among other conclusions, that the novice is a character continually confronted with choices (enter or not in religion, choice of order, leave or stay ...) marked by contradictory influences of the family, of the order ... He is a complex and rich character because he allows us to understand the mechanisms that govern the voluntary or voluntary choice of a life devoted to God. This thesis helped to identify a recruitment profile marked by a chaotic 16th century followed by a spectacular upturn that was abruptly interrupted by the Thirty Years' Warbetween 1630 and 1650, before a slow ascent to the first third of the 18th century. century, followed by stabilization before a relative decline after 1770. We have also identified a trend towards Lorraine-centred recruitment, revealing a strong attachment to a nation, for most orders.Novices in Lorraine are therefore above all Lorraines faced, from their youth, with a dense monastic presence, with religious very involved in education and in family networks promoting the renewal of recruits.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.