Facteurs pronostiques de l’évolution de la santé perçue dans l’arthrose symptomatique de hanche et de genou : analyses de la cohorte KHOALA

par Maud Wieczorek

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Anne-Christine Rat et de Christine Rotonda.

Le président du jury était Hélène Jacqmin-Gadda.

Le jury était composé de Anne-Christine Rat, Christine Rotonda, Hervé Devilliers, Jérémie Sellam, Emmanuelle Leray.

Les rapporteurs étaient Hervé Devilliers, Jérémie Sellam.


  • Résumé

    L’arthrose des membres inférieurs (MI) représente un problème de santé publique en raison de sa forte prévalence et de ses conséquences en termes d’altération de la qualité de vie. Malgré cela, ses conséquences sur la qualité de vie et les facteurs pronostiques de son évolution restent mal connus. Les objectifs de cette thèse étaient donc de décrire l’évolution et les types de progression des sujets atteints d’arthrose des MI sur 5 ans en termes de santé perçue et d’identifier les facteurs pronostiques de cette évolution. Dans une première partie, nous avons réalisé et publié une revue systématique sur l’utilisation de l’analyse de trajectoires de critères de jugement cliniques pour définir des phénotypes d’évolution dans l’arthrose des MI. La multiplicité des facteurs étudiés dans les différentes études ne nous a pas permis de réaliser une synthèse quantitative de leurs rôles pronostiques. Malgré cette hétérogénéité, nous avons pu observer que les facteurs pronostiques de l’évolution de la douleur et de la fonction physique (FP) n’étaient pas identiques. Dans une seconde partie, nous avons donc modélisé simultanément l’évolution de ces 2 dimensions de la santé perçue pour mieux comprendre l'expérience globale des patients au cours de l’évolution de leur maladie et les interrelations entre ces 2 concepts. Dans cette étude, nous avons utilisé les données de la cohorte française KHOALA. Nous avons pu mettre en évidence le rôle pronostique de l’intensité de l’activité physique (AP) pratiquée mais pas celui de sa durée hebdomadaire. Dans une seconde étude, des associations entre l’intensité et le type d’AP et une trajectoire particulière de FP et entre la durée hebdomadaire de l’AP et une trajectoire de santé mentale ont pu être mises en évidence. D’après ces résultats, nous avons pu faire l’hypothèse que l’association entre les composantes de l’AP mesurées à l’inclusion et la FP des patients à 5 ans pouvait être médiée par la composition corporelle à 3 ans. Dans cette dernière partie, nous n’avons pas mis en évidence le rôle médiateur des variables relatives à la composition corporelle dans cette relation. En conclusion, notre travail de thèse a permis de synthétiser la littérature concernant la variabilité de l’arthrose des MI. Nous avons pu mettre en évidence l’existence de différents phénotypes au sein de notre population d’étude française et identifier des caractéristiques pronostiques de l’appartenance à une trajectoire de symptômes sévères.

  • Titre traduit

    Prognostic factors of Knee and hip osteoarthritis course in terms of perceived health : Analyses of the KHOALA cohort : Knee & Hip OsteoArthritis Long-term Assessment


  • Résumé

    Knee and hip osteoarthritis (OA) is a public health problem because of its high prevalence, its consequences in terms of impaired quality of life and disability. Despite this, knowledge about its clinical evolution, its consequences on quality of life and the prognostic factors for its evolution remain limited. The objectives of this thesis were therefore to describe the evolution and types of progression of subjects with hip and/or knee OA over 5 years in terms of self-perceived health and to identify the prognostic factors of the evolution of these patients. In a first part, we conducted and published a systematic literature review on the use of trajectory analysis of clinical outcomes to define phenotypes in lower-limb OA. The multiplicity of factors examined in the different studies did not allow us to perform a quantitative synthesis of their respective prognostic roles. Despite this heterogeneity, we could observe that the prognostic factors of the course of pain and physical function (PF) were not exactly identical. In a second part, we therefore simultaneously modelled the evolution of these 2 dimensions of perceived health to better understand the patients' overall experience during the course of their disease and the interrelationships between these 2 concepts. To do this, we used data from the French KHOALA cohort. We highlighted the prognostic role of the physical activity (PA) intensity but we did not highlight the prognostic role of its weekly duration. In a second study, the prognostic roles of the intensity and type of PA on belonging to a particular PF trajectory and the weekly duration of the PA on belonging to a mental health trajectory could be highlighted. Based on these results, we hypothesized that the association between the baseline PA components and PF at 5 years could be mediated by body composition variables at 3 years. In this last part, the causal mediation analysis did not reveal a mediating role of body composition variables in this relationship. In conclusion, our thesis work synthesized the literature on the variability of lower-limb OA and the existence of distinct longitudinal phenotypes. We highlighted the existence of different phenotypes in our French study population and identify predictive characteristics of belonging to a severe symptom trajectory.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.