Sacralisation of Politics in Turkey : Kurdish Case

par Esra Elmas Balancar

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Hamit Bozarslan et de Sami Zemni.

Soutenue le 24-01-2019

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universiteit Gent , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales .

Le président du jury était Ferdi de Ville.

Le jury était composé de Ferdi de Ville, Ferhat Kentel, Mesut Yegen, Marlies Casier, Marlene Schäfers.

Les rapporteurs étaient Ferhat Kentel, Mesut Yegen.

  • Titre traduit

    Sacralisation de la politique en Turquie : l'exemple Kurde


  • Résumé

    Bien qu’il y ait un motif important d’être «un manque de leadership» qui viendrait sauver la nation kurde dans l’histoire kurde (au moins au cours des cent dernières années) et dans la mémoire collective kurde, cet archétype culturel ou Les phénomènes de leadership n'ont pas été autant analysés dans les études kurdes contemporaines. Cette thèse examine le culte de la personnalité autour d’Abdullah Öcalan, fondateur du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), parmi les Kurdes de la Turquie contemporaine. La thèse comprend ce culte dans le cadre d'un mouvement plus large vers la sacralisation de la politique et le considère comme un phénomène qui fonctionne non seulement dans le cas kurde, mais qui se situe dans une histoire plus large et universelle de la laïcisation et de la construction d'un État moderne. La thèse a pour objectif de montrer comment le culte sacré autour d'Öcalan doit également être analysé dans le contexte de l'édification de la nation turque, et en particulier en ce qui concerne la manière dont Atatürk a été élevé à un statut sacré dans ce contexte. La thèse conceptualise le culte de la personnalité autour d'Öcalan non pas comme une exception orientaliste, moyen-orientale ou kurde, mais cherche à l'analyser à travers la théorie politique en tant que symptôme des tendances plus larges de la politique moderne. En ce sens, une analyse du statut sacré d'Öcalan parmi ses fidèles suggère des idées qui vont au-delà des seuls intérêts des études kurdes, en mettant en lumière les mécanismes par lesquels le pouvoir politique moderne opère.


  • Résumé

    This study attempts to understand Abdullah Öcalan, Turkey’s most significant modern cult of personality next to that of Ataturk in the 21st century, within the framework of Turkey’s Kurds’ perception of him. Basing its arguments on the results of field research, it has endeavored to discuss the sacralization of politics, positively or negatively, in its changing forms through the person of Öcalan. In doing so, it prioritizes the viewpoints of ordinary people and therefore, tries to understand the sacralization of politics not just as a top-down process, imposed by manipulative authoritarian or totalitarian leaders and endured by the masses but also as a field of power and sovereignty that is formed bottom-up, collecting new and different meanings than intended, and taking on new functions in the process.Although the motive of “lack of leadership/ having a head” has been attributed as a historical problem/debate among Kurds in the last century, in the current Kurdish studies literature, there is lack of research on the phenomenon of leadership. However, Öcalan as one of the most significant leaders in the recent Kurdish history and being called as the indisputable leader of the current hegemonic Kurdish movement in Turkey has been studied mainly as part of the works which focus on Kurdish nationalism or the PKK and he has not himself been the sole subject of an academic study. More importantly there is no academic work in terms of place, meaning and function of Öcalan figure as a modern sacred in the diversified lives and imaginations of todays’ Turkey’s Kurds. This study is a first in terms of focusing on Öcalan figure and provides a plural repertoire regarding Öcalan perception of Turkey’s Kurds.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.