Sustainable Financing for Developement : Four Essays on Resource Mobilization in Africa

par Seydou Coulibaly

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-François Brun.

Le président du jury était Mary-Françoise Renard.

Le jury était composé de Gérard Chambas, Amadou Boly.

Les rapporteurs étaient Rémi Bazillier, Arnaud Bourgain.

  • Titre traduit

    Financement durable du développement : quatre essais sur la mobilisation des ressources en Afrique


  • Résumé

    La mobilisation des ressources internes et les flux financiers extérieurs sont essentiels pour le financement des objectifs de développement durable en Afrique et des objectifs de développement énoncés dans l’Agenda de l’Union Africaine 2063. Le financement du développement en Afrique est au cœur de cette thèse. Nous avons subdivisé la thèse en deux parties. La première partie, composée des chapitres 1 et 2, porte sur la mobilisation des recettes fiscales internes, tandis que la deuxième partie, composée des chapitres 3 et 4, traite de l’attractivité de l’un des importants flux financiers extérieurs entrant en Afrique à savoir les investissements directs étrangers. Le chapitre 1 analyse la relation entre les revenus tirés des ressources naturelles et les recettes fiscales hors ressources en Afrique. Trois importants résultats ressortent de ce chapitre. Les rentes tirées des ressources naturelles exercent un impact direct négatif sur les recettes fiscales hors ressources en Afrique. Cependant, pour les économies dotées de bonnes institutions, les rentes des ressources naturelles affectent positivement les recettes fiscales hors ressources en Afrique. En outre, nos résultats indiquent que les rentes tirées des ressources naturelles renforcent la mobilisation des taxes hors ressources dans les économies relativement bien diversifiées. Ces conclusions invitent les gouvernements africains à mettre davantage l'accent sur la diversification économique et à améliorer la qualité des institutions afin que les recettes tirées des ressources naturelles contribuent à stimuler la mobilisation des recettes fiscales hors ressources sur le continent. Le chapitre 2 examine l’impact des indicateurs sociaux, l’inégalité des revenus et la pauvreté sur les recettes fiscales hors ressources en Afrique sub-saharienne, étant donné que l’environnement social dans lequel les impôts sont collectés pourrait impacter les performances fiscales. Nous résultats d’estimation indiquent que l'inégalité des revenus et la pauvreté réduisent les recettes fiscales hors ressources en Afrique subsaharienne. En termes d'implication politique, ces résultats informent les décideurs politiques que la réduction des inégalités de revenus et de la pauvreté pourrait être considérée non seulement comme une dimension cruciale du développement ou un vecteur de justice sociale, mais elle constitue également un important levier pour booster la mobilisation des recettes fiscales hors ressources en Afrique sub-saharienne. Le chapitre 3 traite de la concurrence fiscale par la réduction des taux d'imposition et de l’assiette fiscale, une question importante qui est étroitement liée à la mobilisation des recettes publiques en Afrique en raison des potentielles pertes de recettes fiscales liées aux incitations fiscales. Nous testons empiriquement l'existence d'une concurrence fiscale entre ces pays pour faire la lumière et orienter les décisions publiques sur le sujet. Nos résultats ne corroborent pas l’existence d'une concurrence fiscale à travers les taux de l’impôt sur les sociétés entre les économies africaines. Toutefois, même s’il n’existe pas de concurrence fiscale pure entre les économies africaines par le biais du taux de l’impôt sur les sociétés, nos résultats indiquent par ailleurs que les réductions du taux d'imposition des sociétés à l’étranger réduisent l'assiette de l'impôt sur les sociétés du pays hôte. Les estimations montrent que si le pays hôte réagit à la réduction des taux d’imposition des sociétés dans les pays étrangers en réduisant à son tour son taux d’imposition des sociétés dans la même proportion, cela entraînerait une détérioration nette de l’assiette fiscale de 0,4% pour le pays hôte. (...)


  • Résumé

    Domestic resource mobilization and external financial flows are crucial for financing Sustainable Development Goals in Africa and the development objectives outlined in the African Union Agenda 2063. Financing for development in Africa is at the heart of this dissertation. We divided the dissertation into two parts. The first part comprising chapters 1 and 2 focuses on domestic tax revenue mobilization while the second part composed of chapters 3 and 4 deals with the issue of attracting one of the most important external financial flows, namely foreign direct investments.Chapter 1 analyses the relationship between natural resources wealth and non-resource tax revenue in Africa. Three important results emerge from this chapter. The direct impact of natural resource rents on non-resource tax revenue is negative. However, natural resource rents positively affect non-resource tax revenue in countries with good institutional quality. Moreover, we find evidence that natural resource rents enhance non-resource tax mobilization in countries with greater economic diversification. These findings provide additional motivations to African governments to further increase the emphasis on economic diversification and to strengthen the quality of institutions so that natural resources revenues contribute to boost non-resource tax revenue mobilization in the continent. Chapter 2 examines the impacts of social indicators, income inequality and poverty on non-resource tax revenue performance in Sub-Saharan Africa since the social environment in which taxes are collected could affect tax collection performances. We find that both income inequality and poverty reduce non-resource tax revenue in Sub-Saharan Africa. In terms of policy implication, these findings help inform policymakers that reducing income inequality and poverty could be viewed not only as a crucial dimension of development or a vector of social justice, but also an important engine of non-resource tax revenue mobilization in Sub-Saharan African countries. Chapter 3 deals with tax competition through cuts in tax rates, an important issue that is closely related to government revenue collection in Africa. We empirically test the existence of tax competition between these countries to shed light and guide public decisions on the topic. We find no evidence of corporate income tax rate competition between African economies. However, we find strategic complementarity between corporate income tax rates and corporate tax bases suggesting that cuts in foreign countries corporate tax rate reduce the host country’s corporate tax base. The estimates show that if the host country reacts to reduction in abroad countries corporate tax rates but cutting in own corporate income tax rate in the same proportion, this could lead to a net deterioration of corporate tax base by 0.4%. We also find strategic complementarity between corporate tax bases indicating that countries react to measure that tend to reduce corporate tax liability (tax incentives) in other countries by also undertaking similar measures. Finally, chapter 4, a direct extension of chapter 3 analyses the effectiveness of cuts in corporate income tax rate in attracting FDI net inflows in Africa. In contrast to previous studies on FDI determinants in Africa, we take into account FDI spillover effects between countries as suggested by Blonigen et al (2007). We find that in the short and long run, cuts in CIT rate increase FDI net inflows in the host country and in the neighboring countries. Furthermore, we also find evidence of a strategic complementarity in FDI inflows between African economies, suggesting that an increase in FDI inflows in a host country is likely to stimulate the FDI inflows of its neighbors. (...)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.