Analyse économique de l'empreinte territoriale des projets d'énergies marines renouvelables : le cas de l'éolien posé en mer en Bretagne

par Soazig Lalancette

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pascal Le Floc'h.

Le président du jury était Jean Boncœur.

Le jury était composé de Pascal Le Floc'h, Jean Boncœur, Olivier Bouba-Olga, Jean Eudes Beuret, Sylvie Ferrari.

Les rapporteurs étaient Olivier Bouba-Olga, Jean Eudes Beuret.


  • Résumé

    Les projets d’éoliennes posées en mer ou éoliennes offshore sont des projets d’aménagement de l’espace maritime et terrestre. La notion de territoire supplante celle d’espace en considérant les coordinations entre les acteurs du territoire désigné pour accueillir les activités liées aux énergies marines renouvelables. La France soutient, par des appels d’offre depuis 2011, la création de parcs d’éoliennes posées en mer. Le développement de cette nouvelle industrie sur le territoire national est considérée dans la thèse comme une innovation radicale voire un changement de paradigme énergétique. L’approche intégrée de ces deux postulats, dimension territoriale et innovation, soulève la question des interactions entre les acteurs. La problématique développée s’appuie sur le concept d’empreinte territoriale. Deux méthodologies sont mobilisées: (i) une analyse textuelle met en évidence les enjeux associés à la mise en place de ces projets, (ii) une méthodologie d’enquête est adaptée pour l’analyse de la perception des ménages tenant compte de leur proximité géographique avec le littoral. Les perceptions des ménages sont confrontées à trois principaux enjeux pour le territoire, la création attendue d’emploi, la production d’une énergie marine renouvelable et le développement d’une activité touristique. Les résultats de la thèse indiquent une forte dépendance des enjeux selon le territoire d’implantation, avec un intérêt pour une activité touristique induite dès que la distance à la mer s’accroît.

  • Titre traduit

    Economic analysis of territorial footprint of marine renewable energy projects : the case of offshore wind farm project in Brittany


  • Résumé

    Offshore wind projects are marine and land space development projects. The notion of territory overrides the notion of space by considering the coordination between actors of the territory designated to host activities related to marine renewable energies. Since 2011, France supports, by calls for tenders the creation of offshore wind farms. The development of this new industry on the national territory is considered in the thesis as a radical innovation even a change of energy paradigm.The integrated approach of these two postulates, territorial dimension and innovation, raises the question of the interactions between the actors. The subject of this thesis is based on the concept of territorial footprint. Two methodologies are used: (i) a textual analysis highlights the issues associated to the implementation of these projects, (ii) a survey methodology is adapted for the analysis of the household’s perception based on geographical proximity with the coastline. Household perceptions face three main challenges for the territory, the employment creation, production of renewable marine energy and development of a tourism activity. Results show a strong dependence of the issues according to the territory concerned, with an interest for a touristic activity development as soon as the distance to the coastline increases.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.