Une approche sociopolitique de la question des réfugiés dans la crise de l'Etat au Mali : Cas des réfugiés maliens de la région de Tillabéri au Niger

par Mariame Sidibe

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Darbon et de Mahaman Sanoussi Tidjani Alou.

Soutenue le 07-06-2019

à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Les Afriques dans le monde (Pessac, Gironde) (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Bouquet.

Le jury était composé de Dominique Darbon, Céline Thiriot.

Les rapporteurs étaient Christian Bouquet, Rosa María Verdugo Matés.


  • Résumé

    Le Mali a connu en 2012 un conflit qui est sans précédent, même s’il s’inscrit dans la lignée de plusieurs mouvements de rébellion des populations touareg de la partie nord du pays depuis l’indépendance. La crise qui en découle n’est pas résorbée encore. La reconstruction de l’Etat et le retour des populations malienne déplacées et réfugiées sont au coeur de la problématique du post conflit. Ces deux enjeux sont liés, et de longue date. La défaillance et la faiblesse de l’Etat malien, qui n’était pourtant pas considéré avant 2012 comme un Etat fragile, est une des causes des migrations forcées des populations du Nord. La crise depuis 2012 peut se lire comme la crise de l’Etat m alien, crise de légitimité, d’effectivité et d’efficacité. En étudiant la trajectoire des réfugiés maliens dans les camps de Abala et Tabarey-barey au Niger, en décryptant les conditions posées à leur retour, nous pouvons dessiner « en creux » un « besoin d’Etat » matériel et symbolique, exprimé de manière plus ou moins consciente par les réfugiés. Mais le processus de reconstruction de l’Etat malien, conditionné par la temporalité et les modalités de la sortie du conflit, façonné par les rapports de force internes et externes esquisse une toute autre réalité étatique.

  • Titre traduit

    A socio-political approach to the refugee issue in the state crisis in Mali : The case of Malian refugees from the Tillabéri region in Niger


  • Résumé

    In 2012, Mali experienced a conflict that was unprecedented even in a string of rebellious movements by the Touareg population since the country’s independence. The ensuing crisis has not yet been resolved. The reconstruction of the state and the return of the displaced and refugee populations of Mali are at the heart of the post-conflict problem. These two issues are related and have affected each other for a long time. The failure and weakness of the Malian state, which was not considered fragile before 2012, is one of the causes of forced migration of northern populations. The crisis since 2012 can be interpreted as the crisis of the Malian state: a crisis of legitimacy, effectiveness, and efficiency. By studying the trajectory of Malian refugees in the camps of Abala and Tabarey-barey in Niger; by decrypting the conditions laid down for their return, we can draw "in hollow" a "need of State" material and symbolic, expressed more or less consciously by the refugees. However, the process of reconstruction of the Malian state, conditioned by the temporality and modalities of the exit from the conflict, shaped by the internal and external power relations, sketches a completely different state reality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.