Religion et violence dans l'oeuvre de Yūsuf Zaydān : les chemins croisés de la fiction et de l'histoire

par Marcella Rubino

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations

Sous la direction de Luc-Willy Deheuvels.

Soutenue le 01-12-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) , Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée (Paris) (laboratoire) et de Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée / CERMOM EA 4091 (laboratoire) .


  • Résumé

    L’écrivain égyptien Yūsuf Zaydān s’inscrit dans la tradition - constituée à l’âge de la Nahḍa – de l’intellectuel “éducateur des consciences”. Depuis cette époque, face à un récit national contrôlé par le pouvoir politique ou religieux, la littérature arabe a souvent revisité l’histoire et l’actualité dans le but de rétablir - grâce à la liberté offerte par le discours fictionnel - la vérité occultée par le récit officiel. Dans ce processus de réécriture, Zaydān s’intéresse particulièrement à la relation entre religion, politique et violence. L’objectif de cette étude est d’explorer l’oeuvre littéraire de cet auteur, dans le but d’en dégager l’originalité. Celle-ci apparaît, d’une part, dans la capacité de Zaydān à mettre en valeur son double profil d’universitaire et de romancier, à travers une production très variée allant du roman à l’essai; d’autre part, dans les stratégies spécifiques qu’il emploie afin de s’adresser à son destinataire privilégié: le lecteur égyptien. Auteur controversé autant pour son oeuvre que pour sa personnalité, Zaydān n’en demeure pas moins un phénomène littéraire : illustration à la fois de l’éclatement du champ littéraire et d’une démocratisation exacerbée de la culture en Egypte, son cas permet de mieux comprendre la littérature arabe ultra contemporaine et ce qu’elle exprime sur les sociétés en recomposition - politique, économique et culturelle - desquelles elle émane.

  • Titre traduit

    Religion and violence in the work of Yūsuf Zaydān : intertwining fiction and history


  • Résumé

    The Egyptian writer Yūsuf Zaydān is part of the tradition – dating from the age of the Nahḍa – of intellectuals as "educators of consciousness". Since then, faced with a national narrative controlled by political or religious power, Arab literature has often revisited history and current affairs with the aim of restoring – through the freedom offered by fictional discourse – the truth overshadowed by official history. Through this rewriting process, Zaydān is particularly interested in discussing the relationship between religion, politics and violence. The objective of this thesis is to explore Zaydān’s literary work in order to identify its originality. This originality is manifested, first, through Zaydān's dual profile as both academic and novelist, engaged in varied production that ranges from novels to essays; second, in the specific strategies he employs in order to address his privileged audience: the Egyptian reader. A controversial author in both his work and his personality, Zaydān is above all a literary phenomenon. An example of the blossoming literary field and the exacerbated cultural democratisation in Egypt, his case allows us to better understand ultra-modern Arab literature and what it expresses about the (politically, economically, culturally) recomposed and changing society that have produced it.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Religion et violence dans l'oeuvre de Yūsuf Zaydān : les chemins croisés de la fiction et de l'histoire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Religion et violence dans l'oeuvre de Yūsuf Zaydān : les chemins croisés de la fiction et de l'histoire
  • Détails : 1 vol. (360 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.